Mali : un processus électoral financé par la Communauté internationale

Le Mali s’apprête à élire un nouveau Président. La Communauté internationale se mobilise pour l’événement, pour un processus électoral réussi. En vue de la réussite de ce dernier, le Nigeria ainsi que l’Union Européenne, l’Onu et l’UA ont fait des dons. Ces derniers vont-ils permettre au Mali de mener à bien cette élection ?

A moins d’une semaine de l’élection présidentielle, le Mali se trouve en pleine campagne électorale. La Communauté internationale souhaite venir en aide au Mali, afin que l’élection ou plutôt le processus électoral se passe au mieux. Ainsi, l’Union européenne, les Nations Unies ainsi que l’Union africaine ont fait un don de 35 millions FCFA (près de 70.000 USD). Le Nigeria, partenaire de la première heure du Mali, a également tenu à participer à la bonne marche de l’élection en finançant à hauteur d’un million de dollars le processus électoral. Que compte faire le Mali de ces dons ?

Mise en place d’un dispositif informatif

Grâce à ses dons, le Mali va mettre en place un dispositif consistant à informer les électeurs sur leurs lieux et leurs bureaux de vote en vue de la Présidentielle du 28 juillet prochain. A partir de ce nouveau dispositif, les électeurs pourront non seulement obtenir des renseignements sur leurs lieux et leurs bureaux de vote, mais également à travers l’envoi des SMS sur deux numéros orange et malitel. Le représentant résident des Nations Unies pour le développement (PNUD), Aurélien Agbenonci, estime que ce dispositif va « susciter l’engouement et faciliter les opérations électorales ». Le Nigeria, en plus de son don d’un million de dollars, a également fait un don de 22 véhicules, 20 ordinateurs, 20 photocopieuses, 20 cartons de papiers d’impression au gouvernement malien pour appuyer le processus électoral en cours au Mali. Ce don a été obtenu lors d’une cérémonie tenue ce lundi à Bamako, à six jours du premier tour de l’élection présidentielle. Ce don fait par le Nigeria a pour objectif de matérialiser son engagement pour des élections réussies au Mali. Tout cela vise à aider le service chargé de l’organisation de l’élection afin d’organiser au mieux les élections et les rendre ainsi plus crédibles.

Vers une campagne électorale réussie ?

La campagne électorale entame depuis ce lundi, sa dernière semaine. Cette dernière étape sera marquée par le lancement officiel de l’opération d’identification des bureaux de vote par les électeurs. Un électeur malien de Bamako, Amadou Maïga, a affirmé que « c’est une bonne chose parce que sans cela, je ne savais pas comment j’allais faire, à part aller me présenter au bureau de vote où j’ai voté lors des dernières élections de 2007 ». Les autorités de transition, à travers la Délégation générale des élections (DGE), une structure chargée de la bonne tenue du fichier électoral, ont mis en place un site web qui permet aux électeurs de connaitre leur lieu de vote. Par ailleurs, la campagne électorale a été marquée, la semaine dernière par la formation de 85 officiers de police et gendarmerie de différentes régions du Mali, qui ont reçu durant cinq jours des cours de maintien de la paix en période électorale. En dépit des incidents à Kidal, la campagne électorale s’est bien déroulée. Qu’en sera-t-il de l’élection ?