Mali : un camp de l’ONU à Gao visé par des tirs d’obus

Un camp de la Mission de l’ONU à Gao a été victime ce lundi matin de tirs d’obus, qui n’ont fait ni blessé, ni dégâts.

Il y a eu plus de peur que de mal mais ce n’est pas la première fois que la Mission de l’ONU au Mali est la cible d’attaques dans la région du nord du Mali. Un camp de la Minusma, à Gao, la plus grande ville du nord du pays, a été visé ce lundi matin par des tirs d’obus, qui n’ont fait ni blessé, ni dégâts, selon un responsable de l’ONU et un élu local.

Ces tirs d’obus surviennent au lendemain d’une attaque d’hommes armés contre un poste de sécurité ayant fait un blessé parmi les militaire maliens, dont deux sont portés disparus, à Niono, ville de la région de Ségou, située dans le centre du pays. Le Président malien Ibrahim Boubacar s’était rendu la semaine dernière dans le cadre d’une tournée dans la zone. Selon les dernières estimations des autorités maliennes, la région de Ségou est celle qui a enregistré depuis le début de l’année plusieurs attaques attribuées à des terroristes.

Il faut dire que les groupes armés qui ont envahi le nord-Mali en 2012 rodent toujours dans la région malgré l’intervention militaire française et le déploiement des troupes maliennes. Pour le moment, l’armée malienne qui est toujours en reconstruction n’est pas encore apte à faire face seule aux problèmes sécuritaires que connait toujours le pays.

Hormis au nord-Mali, les attaques terroristes ne sont pas rares non plus dans la capitale Bamako. Dernièrement l’attaque sanglante à l’hôtel huppé du Radisson Blue est encore dans tous les esprits. Elle rappelle que le pays est loin d’en avoir fini avec les groupes armés qui continuer de planifier des attentats et n’hésite pas à s’en prendre à la capitale malienne.