Mali : Sidiki Diabaté passe sa première nuit en prison

Accusé d’avoir séquestré et violenté sa désormais ex-compagne, le chanteur malien Sidiki Diabaté a été placé sous ce mandat de dépôt, ce jeudi 24 septembre. Il passera sa première nuit à la prison centrale de Bamako Coura.

Le monde s’effondre pour le chanteur malien Sidiki Diabaté. Accusé de violences conjugales par Mariam Sow, sa désormais ex-compagne, le chanteur malien, arrêté le lundi 21 septembre 2020 par la Brigade d’investigation judiciaire (BIJ), a, selon plusieurs journaux, été déféré au parquet.

Au cœur d’une polémique aux contours de violences conjugales, suite à une publication sur les réseaux sociaux, avec la victime qui a dévoilé des images sur lesquelles elle présente des traces de brûlures et autres violences physiques sur son corps, la vie du chanteur malien a vite basculé.

« J’ai subi plusieurs violences. J’ai subi plus que ça… Au début, je me suis dit que c’était par jalousie. Je me suis dit qu’il m’aimait. Mais ça continuait… Moi, j’ai subi tout ça par amour. Je l’aimais vraiment… Il me frappait avec des rallonges… », a raconté la belle Mariam Sow, à travers un récit qui en a ému plus d’un.

« J’ai été séquestrée pendant presque deux mois. J’étais enfermée dans la maison », a enfoncé celle qui est présentée comme une Guinéenne. Ce jeudi 24 septembre 2020, la star malienne, après 48 heures de garde à vue au cours duquel il n’a pas convaincu les enquêteurs, passera sa première nuit à la Maison d’arrêt et de correction de Bamako Coura, en attendant d’être jugé.