Mali : où sont les otages français ?

Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, s’est à nouveau exprimé sur le sort des otages français détenus en Afrique sub-saharienne. Le ministre n’a pas voulu donner trop de précision par mesure de prudence, mais dit comprendre l’angoisse des familles des otages.

Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, s’est à nouveau exprimé sur les sept otages français détenus en Afrique sub-saharienne. Invité sur une chaîne de télévision française lundi soir, le ministre est intervenu sur leur sort, sans donner plus de détails. « La discrétion est la première vertu. Pour la discrétion de nos actions et aussi pour la sécurité de nos propres forces. Si les otages avaient été tués, les ravisseurs l’auraient fait savoir », a-t-il déclaré, ajoutant ne détenir aucune information sur le lieu exacte de leur détention.

Les familles des otages dans l’embarras

Une situation de plus en plus préoccupante pour les familles des otages. Ces dernières ont exhorté le gouvernement français à entamer des négociations avec les ravisseurs pour éviter le pire. Une situation d’extrême inquiétude que le ministre français de la Défense dit comprendre. « Je comprends l’angoisse de ces familles, plus fortes encore parce qu’il y a les combats au Mali. Cette inquiétude est respectable, mais nous ne pouvons pas en dire plus. Nous utilisons tous les moyens pour les libérer », a précisé Jean-Yves Le Drian.

Il a par ailleurs confirmé la mort d’une quinzaine de terroristes dans le nord du Mali dans la nuit de lundi à mardi au cours de violents combats entre les forces françaises et tchadiennes d’une part et les combattants islamistes d’autre part.

Jean-Yves Le Drian a, en outre, salué le courage des soldats tchadiens « valeureux et expérimentés » qui se sont engagés avec bravoure dans cette difficile guerre contre le terrorisme.