Mali : le bras droit de Belmokhtar abattu par les forces françaises

L’armée française aurait abattu la semaine dernière Hacène Ould Khalil, un poids lourd du terrorisme, numéro 2 de la katibat de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, l’un des terroristes les plus recherchés du moment.

C’est un poids lourd du terrorisme que les forces françaises ont abattu la semaine dernière, lors d’une opération dans la région de Tessalit (nord-est du Mali), ont indiqué des sources régionales. Il s’agit du Mauritanien Hacène Ould Khalil connu aussi sous le nom de Jouleibib. L’homme est considéré comme le numéro deux de la katibat (Brigade) : Les Signataires par le sang, dirigée par le terroriste le plus recherché du moment, l’Algérien Mokhtar Belmokhtar. C’est cette dernière qui est responsable de la sanglante attaque du site gazier In Amenas en Algérie, qui a fait plusieurs dizaines de morts.

Hacène Ould Khalil était l’homme de confiance de Mokhtar Belmokhtar, qui a fondé sa katibat l’an dernier, après son départ d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), dont il était l’un des principaux dirigeants, avec Abou Zeid, tué par les forces tchadiennes engagées au nord-Mali. Selon cette source sécuritaire, la mort d’Hacène Ould Khalil « est un coup dur pour Mokhtar Belmokhtar », précisant qu’il faisait également office de porte-parole des « Signataires par le sang et s’occupait de l’intendance du groupe ».

Pour le moment, les forces françaises n’ont pas confirmé la mort d’Hacène Ould Khalil. Mais une autre source sécuritaire régionale a l’a confirmé, précisant que « deux autres terroristes ont été tués au cours de l’opération, un véhicule a été détruit et les militaires français, qui ont réussi un joli coup, ont également récupéré des documents, notamment un téléphone (satellitaire) Turaya, qui va donner des informations précieuses ».