Mali : le MUJAO annonce la mort de l’otage français Gilberto Rodriguez Leal

Le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) a annoncé, ce mardi, le décès de l’otage français Gilberto Rodriguez Leal, enlevé le 20 novembre 2012 dans l’ouest du Mali.

Le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) a annoncé, ce mardi, le décès de l’otage français Gilberto Rodriguez Leal, enlevé le 20 novembre 2012 dans l’ouest du Mali, alors qu’il circulait dans un camping-car venant de Mauritanie.

Gilberto Rodriguez Leal avait été enlevé par des hommes armés près de Kayes, dans l’ouest du Mali. Deux jours plus tard, son enlèvement avait été revendiqué par le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Oues, qui, ce mardi soir, a annoncé la mort de l’otage français.

Dans une courte communication téléphonique, Yoro Abdoul Salam, un responsable du MUJAO indique que le groupe djihadiste « annonce la mort de Rodriguez. Il est mort, parce que la France est notre ennemie ». Et d’ajouter : « Au nom d’Allah, il est mort ».

De son côté, le ministère français des Affaires étrangères, dans un communiqué publié en fin de journée ce mardi, a jugé que le communiqué du MUJAO, « conduit malheureusement aujourd’hui à penser que M. Rodriguez Leal est probablement décédé, bien qu’aucune preuve matérielle ne puisse encore nous autoriser à le confirmer (…). Nous condamnons de la façon la plus ferme l’action de ce groupe terroriste ».