Mali : le militaire à la retraite Bah N’Daw dirige la Transition

Bah N'Daw

Au Mali, l’ancien ministre de la Défense, Bah N’Daw, un militaire à la retraite, est nommé président de la Transition. Il dirigera ce pays d’Afrique de l’Ouest pour les 18 prochains mois.

C’est ce lundi 21 septembre 2020 que le comité mis en place par la junte militaire malienne, au pouvoir depuis le coup d’Etat du 18 août dernier, après avoir renversé le désormais ex-président Inrahim Boubacar Keita, a annoncé la nouvelle à la télévision nationale. L’ancien ministre de la Défense, Bah N’Daw, est nommé président de la Transition au Mali.

Si pour l’heure, l’identité du Premier ministre n’a pas encore été dévoilée, l’on sait toutefois que le chef de la junte, le colonel Assimi Goita notamment, est nommé vice-président de la Transition. Cette décision de désigner Bah N’Daw pour diriger le pays pour 18 mois a été prise à défaut de porter un militaire en plein exercice à la tête de la Transition.

Ainsi, le Conseil National pour le salut du peuple (CNSDP) a désigné un homme de consensus, Bâ N’Daw, âgé de 70 ans. Le nouveau dirigeant de la Transition avait remplacé Soumeylou Boubèye Maïga au ministère de la Défense et des Anciens Combattants, en mai 2014. Cette nomination à ce poste stratégique intervenait au lendemain de la cuisante défaite de l’armée malienne face à la rébellion touarègue.

Né le 23 août 1950 au Mali Bah N’Daw a fait une brillante carrière au sein de l’armée de l’air, avant de faire valoir ses droits à la retraite. Ainsi, le junte a accédé à la requête de la CEDEAO de porter un civil à la tête du Mali pour une transition de 18 mois.