Mali: le chef traditionnel des Ifoghas, Intalla ag Attaher, est mort

Le chef traditionnel de l’Adrar des Ifoghas, au nord-est du Mali, est mort dans la nuit de jeudi à vendredi, à l’âge de 87 ans.

Le chef traditionnel de la communauté Ifoghas est mort dans le nuit de jeudi à vendredi à Kidal, dans la région où il naquit en 1927, selon L’Essor.

Il était une personnalité touarègue qui a vu naître toute les rébellions de cette ethnie au cours de 50 ans de règne. Lors des premiers mouvements indépendantistes, il sera un élément modérateur en lançant des appels au calme, passant même pour un allié du pouvoir de Bamako.

Favorable au HCUA

Depuis 2012, il se déclare favorable à la rébellion du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Un de ses fils, Alghabass Ag Intalla, est à la tête du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA). Il le soutiendra par la suite. A Kidal, il aura reçu toutes les délégations officielles qui ont pris part aux différents processus de médiation des conflits du nord du pays, notamment les présidents de la République Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré et Ibrahim Boubacar Keïta.

Son fils Alghabass Ag Intalla va prendre sa succession. Il avait été désigné dès 2011, lors d’une grande rencontre des Ifoghass.