Mali : Hollande annonce un début de retrait des troupes françaises dès avril

Le président français François Hollande a annoncé ce mercredi le retrait progressif des troupes françaises au Mali dès avril prochain.

Le président français François Hollande a évoqué ce mercredi un début de retrait des troupes françaises dans le nord-Mali dès le mois d’avril. La « phase ultime » de l’intervention « va durer encore tout le mois de mars et, à partir du mois d’avril, il y aura une diminution du nombre de soldats français au Mali dès lors que les forces africaines seront en relais, appuyées par des Européens », a déclaré le chef de l’Etat français, lors d’une conférence de presse à Varsovie. La « phase ultime » de l’engagement est aussi « la plus difficile, celle qui nous met en contact avec les groupes terroristes eux-mêmes », a-t-il précisé.

Hommage au quatrième soldat français tué

François Hollande a aussi rendu hommage au soldat français Wilfried Pingaud, 37 ans, du 8e régiment d’artillerie d’Afrique de La Valbonne tué ce matin à 100 km de Gao, au cours de l’« opération de harcèlement » des jihadistes. Il intervenait « dans des opérations de sécurisation menées par les forces maliennes, africaines et françaises autour de Gao », quand il a été « mortellement touché dans un accrochage avec des groupes terroristes locaux près de Tin Keraten », une localité située à l’Est du pays, a précisé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, rapporte Le Figaro.

« Au cours de cet accrochage, une dizaine de terroristes a été neutralisée. Dans le nord-est du pays, « une demi-dizaine » de combattants islamistes se sont par ailleurs rendus aux forces françaises lors d’affrontements près de Tessalit », selon le porte-parole de l’état-major, le colonel Thierry Burkhard.