Mali: attentat-suicide contre un camp de la MINUSMA, 3 morts

Un camp de la MINUSMA a été la cible d’une opération kamikaze dans la région de Gao, au nord du Mali, tuant trois civils, ce mercredi.

Au Mali, les attaques se multiplient, essentiellement dans le nord. Elle vise particulièrement les forces de la Mission des Nations Unies. Un camp de la MINUSMA a une nouvelle fois été visé, ce mercredi, par un attentat-suicide à Gao. Un véhicule conduit par un kamikaze a explosé prés du camp. Selon un premier bilan, cette attaque a coûté la vie à trois civils, seize personnes ont été blessées dont neuf Casques bleus nigériens.

Parmi les civils tués figurent deux enfants qui jouaient au football près du camp de la MINUSMA. Selon le député de la ville, le véhicule s’est dirigé à grande vitesse sur le camp. C’est alors que des membres du camp ont sommé la voiture de s’arrêter avant de lui tirer dessus, provocant l’explosion du véhicule chargé d’explosifs.

La MINUSMA dénonce cette nouvelle attaque contre les Casques bleus. Le Représentant spécial et chef de la MINUSMA, Mongi Hamdi, condamne dans les termes les plus fermes cette attaque « lâche et odieuse. Je suis choqué que de valeureux soldats de la paix soient à nouveau pris pour cible, ainsi que des civils innocents. Cet attentat ne détournera pas la MINUSMA de sa mission de rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali ».

Depuis le début de l’intervention de la MINUSMA au Mali, près de 40 soldats ont trouvé la mort dans le pays. Toutefois cette opération kamikaze est la première dans la région de Gao.