Maladie à virus Ebola : la RDC prise dans « un piège sans fin » ?


Lecture 2 min.
Ebola

Pour la onzième fois, une épidémie d’Ebola vient de se déclencher en RDC. C’est la ville de Mbandaka, dans la province de l’Equateur, au Nord-Ouest du pays qui en est le nouveau foyer ; ceci alors même qu’on espérait la fin de la dixième épidémie qui, depuis 2018, sévissait dans l’Est du pays. La maladie à virus Ebola serait-elle en train de devenir « un piège sans fin » au Congo ?

L’annonce a été officiellement faite, ce lundi, par les autorités congolaises. Au niveau provincial, le gouverneur de l’Equateur, Bobo Boloko, déclarait : « Dans le cadre de la surveillance épidémiologique, j’étais saisi par le chef de Division de la santé, le dimanche 31 mai 2020, au sujet de quatre décès qui se sont suivis au quartier Air Congo, à Mbandaka. Les prélèvements qui ont été faits et analysés dans les laboratoires de la place confirment les cas positifs liés à la maladie à virus Ebola ».

L’information a été confirmée par le docteur Eteni Longondo, ministre de la Santé, qui a, par ailleurs confié à la presse : « L’Institut national de recherche bio-médicale (INRB) vient de me confirmer que les échantillons venus de Mbandaka sont positifs à la maladie à virus Ebola ».
La province de l’Equateur avait déjà connu une épidémie d’Ebola, de mai à juillet 2018, avec 54 cas dont 33 mortels, presque simultanément, avec l’Est du pays qui continue d’ailleurs de se battre contre la maladie.

Dans cette dernière région, 2 280 personnes sont mortes de la maladie à virus Ebola, depuis août 2018. De nouveaux cas observés, au début du mois d’avril, avaient amené les autorités à reconsidérer la date du 13 avril initialement retenue pour proclamer la fin de l’épidémie. Depuis le 14 mai 2020, un nouveau compte à rebours de 42 jours sans nouveaux cas est lancé par les autorités sanitaires du pays pour enfin déclarer la fin de la dixième épidémie d’Ebola dans l’Est de la RDC.

Voilà qu’avant cette échéance, un nouveau foyer de la maladie se développe à l’autre bout du pays, à des centaines de kilomètres de l’Est. De quoi donner des émois aux autorités du pays qui font déjà tant bien que mal face au Covid-19 qui a déjà tué 72 personnes sur un total de 3 195 contaminées, dont 454 seulement ont pu recouvrer la santé.

C’est peut-être le moment de conduire à terme le processus de vaccination dont des essais avaient déjà été effectués, il y a quelques semaines, avec deux vaccins non encore officiellement homologués.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter