Madagascar vend son développement propre à Genève

Le ministre de l’énergie et des mines, M. Donat Andriamahefaparany et son équipe ont enthousiasmé la communauté des spécialistes suisses dans le développement propre réunie à Genève vendredi dernier.

M. Andriamahefaparany a ouvert cette journée par une large présentation de la politique de l’énergie. Il a ainsi pu confirmer la volonté de l’Etat de mettre l’accent sur les énergies renouvelables. Le directeur de l’énergie,
Mme Herivelo Ramialiarisoa, a ensuite présenté 5 premiers projets concrets de micro-centrales hydro-électriques de 1 à 2 MW chacune que le gouvernement entend faire certifier dans le cadre des accords de Kyoto. M. Hary Andriantavy, secrétaire exécutif de l’agence pour le développement de
l’énergie rurale (ADER) a clos la première partie par une présentation de cet organisme rattaché au ministère.

La deuxième partie a été consacrée à un échange avec les organismes spécialisés dans le commerce des certificats d’émission, des spécialistes suisses et allemands en hydro-électricité et en électrification rurale, des
banques d’affaires ainsi que des associations travaillant dans ce domaine à Madagascar. Au total, environ 30 participants ont pu présenter leurs activités liées aux énergies renouvelables et échanger avec la délégation
malgache sur les moyens de promouvoir et de financer des projets dans ce domaine.

Lors de ces discussions, les participants intéressés on pu trouver un accord avec le ministre afin d’étudier rapidement et de manière globale les possibilités de réduire l’émission des gaz à effet de serre à Madagascar et
par la même profiter des fonds prévus à cet effet dans les pays industrialisés. De plus, le gouvernement pourra compter à l’avenir sur le réseau d’experts constitué lors de cette rencontre.

Cette première rencontre inédite sur le développement des énergies renouvelables à Madagascar a été organisée par l’ambassade de Madagascar en Suisse en partenariat avec l’association TIM-SFV (Tiako-i-Madagasikara Suisse
et France voisine).