Madagascar lutte contre la propagation du coronavirus

Madagascar est très vigilant face à la propagation rapide du coronavirus et renforce les mesures de protection. Toutes les personnes venant de Chine, qu’elles débarquent par avion ou par bateau sur la Grande île, sont désormais sous étroite surveillance. L’OMS vient de corriger son évaluation de la menace qui passe à « élevée » à l’international.

Depuis le 7 janvier une veille sanitaire a été mise en place dans les aéroports et les ports de Madagascar mais devant la virulence du virus avec désormais près d’une centaine de morts et près de 3 000 personnes infectés en Chine, il a été décidé de renforcer le cordon sanitaire. Maintenant, plusieurs médecins sont venus contrôler les personnes débarquant d’un avion en provenance de Chine ce dimanche 26 janvier.

Pour le moment, le directeur de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique au sein du Ministère de la Santé publique affirme qu’aucun cas suspect n’a été détecté. Toutefois, les 92 passagers restent sous étroite surveillance. En effet, même s’ils ne représentent aucun symptôme pour le moment, ils peuvent néanmoins être porteurs puisque le temps d’incubation est de 2 à 14 jours.

Des mesures de surveillance et de contrôle ont été prises au niveau des ports et des aéroports de la Grande île pour éviter l’entrée et la propagation de la maladie. Les agents sanitaires qui y travaillent jour et nuit examinent tous les passagers en provenance de l’étranger. Ils leur prennent la température et surveillent leur respiration. Si un cas suspect se présente, une ambulance est prête sur les lieux pour transporter le malade à l’hôpital où il sera immédiatement pris en charge.

Pour éviter d’attraper le coronavirus, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande de bien se laver les mains, de se couvrir la bouche et le nez avec un masque, d’éviter tout contact avec les animaux sauvages et d’élevage et surtout avec une personne présentant des symptômes. Par ailleurs, il est impératif de signaler tous symptômes suspects aux autorités sanitaires les plus proches. Rappelons que les symptômes de la maladie ressemblent à ceux de la grippe : fièvre, douleurs musculaires, maux de tête, raideur de la nuque, toux et difficulté respiratoire.