Madagascar : Didier Ratsiraka s’oppose à la tenue des élections

Son éviction de ces élections présidentielle et législatives semble être une pilule trop difficile à avaler. Didier Ratsiraka a en effet fait une nouvelle sortie ce jeudi, alors qu’il s’oppose farouchement à la tenue de ces scrutins qui débute dans deux semaines.

Pour sûr, la Cour électorale indépendante malgache regrette par moments d’avoir invalidé la candidature de l’ancien Président, Didier Ratsiraka. Ce dernier ne rate en effet aucune occasion pour s’attaquer soit au nouveau processus électoral, soit aux scrutins qui doivent se tenir dans deux semaines.

Pour l’ancien Président Didier Ratsiraka, les conditions ne sont pas réunies pour la tenue des élections. « Le pays n’est pas prêt pour les élections », pense-t-il. Comme argument, celui qui a régné à Madagascar pendant plus de 20 ans brandit la situation sécuritaire et le manque de sensibilisation sur le bulletin unique. Le premier tour de la Présidentielle est prévu dans deux semaines, plus exactement, le 25 octobre 2013. Didier Ratsiraka n’est pas candidat et ne soutient pas non plus de candidat. Selon lui, il faut organiser un nouveau dialogue entre les acteurs de la crise. Indirectement, Didier Ratsiraka bat campagne et souhaite une reconsidération de la décision de la Cour électorale indépendante. Il promet beaucoup d’argent, la venue d’investisseurs étrangers, des dons de riz, d’huile, de sucre, l’augmentation des salaires. Reste à savoir comment est-ce possible qu’il puisse faire bénéficier aux Malgaches de tous ces privilèges s’il n’est pas Président.

Pour rappel, la Cour électorale indépendante malgache a invalidé les candidatures du Président de la transition, Andry Rajoelina, de l’épouse de l’ex-Président Marc Ravalomanana, Lalao Ravalomanana, et de l’ancien Président Didier Ratsiraka. Trois candidats favoris de la prochaine Présidentielle écartés en raison de leur non-respect des conditions d’éligibilité. Le d »but de cette campagne a été marqué par des attentats qui ont fait un mort et une dizaine de blessés.