Madagascar, Coronavirus : une douzaine d’étudiants malagasy en Chine fixés sur leur sort aujourd’hui

Une douzaine d’étudiants malagasy en Chine ont déposé des demandes de dérogation spéciale pour rentrer au pays depuis le dimanche 16 février.

Ces étudiants sont bloqués en Chine à cause du coronavirus et demandent à être rapatriés au pays. Leurs demandes sont reçues et traitées auprès du ministère des Affaires étrangères. Selon une source de ce ministère, les demandes auront une réponse ce mercredi 19 février et les étudiants connaîtront ainsi leur sort.

Un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères a indiqué que seuls les médecins chinois ayant un passeport diplomatique et les diplomates peuvent avoir une autorisation de débarquer à Madagascar. Pour les étudiants, seuls ceux qui terminent leur séjour et ceux qui n’habitent pas dans les villes mises en quarantaine à cause du coronavirus peuvent bénéficier d’une telle autorisation.

Selon la procédure mise en place au sein du ministère concerné, le délai de traitement des dossiers est de 72 heures au maximum. Parmi les dossiers à fournir pour l’obtention d’une telle autorisation figure un certificat médical émanant d’un hôpital public chinois ou de l’université hôte de l’étudiant. Ce certificat médical ne doit pas excéder les 14 jours d’incubation du virus.

Pour l’heure, selon le ministère de la Santé publique, aucune arrivée clandestine de la Chine n’a été constatée depuis que la Grande Île a décidé de fermer ses frontières à la Chine et aucun cas suspect n’a été décelé. Du côté du Centre Hospitalier Universitaire d’Anosiala, dans la capitale, 13 personnes ont été mises en observation, dont deux étudiants malagasy qui viennent de Hong Kong.