Lynchage à Nosy Be : la sœur du Franco-italien porte plainte

L’affaire dite de Nosy Be n’est pas prête de s’estomper. Ce qui se comprend dans la mesure où il y a eu mort d’homme. Trois individus, un Français, un franco-italien et un Malgache d’origine comorienne, massacrés par une population en furie. L’on apprend que la sœur du Franco-italien à porté plainte.

La mort du Français Sébastien Judalet, du Franco-italien Roberto Gianfalla, lynchés puis brûlés vifs à Nosy Be, à Madagascar, pourrait être lourde de conséquence. Outre les 37 arrestations faites par la gendarmerie malgache sur l’île, une enquête avait été ouverte par Paris pour meurtre.

Voilà qu’une plainte pour meurtre, actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort a été déposée au commissariat d’Annecy par la sœur du Franco-italien, Roberto Gianfalla. Ce dernier faisait partie des trois personnes lynchées le 3 octobre dernier à Madagascar. C’est la sœur de Roberto Gianfalla qui a déposé une plainte, lundi, auprès de l’antenne de la police judiciaire d’Annecy, a précisé le procureur de la République d’Annecy, Eric Maillaud.

Pour rappel, le 3 octobre dernier, Roberto Gianfalla, 50 ans, ancien cuisinier à Annecy, ville dans laquelle il a grandi et où séjourne sa sœur, avait été lynché avec un autre Français, Sébastien Judalet, habitant la Seine-Saint-Denis et un Malgache d’origine comorienne sur l’île de Nosy Be. Les populations les avaient pris pour responsables du meurtre d’un jeune garçon de huit ans.