Lutte contre le terrorisme : l’Union Africaine va déployer 3 000 soldats au Sahel

L’Union Africaine a décidé de s’impliquer directement dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. C’est ainsi qu’elle va déployer 3 000 soldats dans ce cadre. La décision avait été prise au dernier sommet des Chefs d’Etat à Addis-Abeba.

L’Union Africaine (UA) est maintenant dans les dispositions de déployer 3 000 soldats dans le Sahel pour une période de six mois, afin de contribuer à la lutte contre le terrorisme. Et ils vont travailler en collaboration avec la force multinationale du G5 Sahel. La décision avait été prise au dernier sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement, tenu au début de ce mois de février. Mais seulement il y a à peine deux jours, qu’elle a été rendue publique par Smail Chergui, le commissaire de l’UA à la paix et la sécurité.

L’initiative entre dans le cadre global d’une volonté d’accompagner les pays du Sahel, dont la sécurité est sérieusement entamée, pour les aider à affaiblir les groupes terroristes. Ainsi, les dirigeants africains ont adopté une posture allant dans le sens de jouer pleinement leur partition, dans la lutte contre le terrorisme, dans un contexte de progression exponentielle du fléau, avec à la clé une dégradation continue du climat sécuritaire. Cette décision est prise par l’UA, au moment où les attaques se multiplient, dans la région des trois frontières (Mali, Burkina Faso, Niger), avec leur lot de victimes, notamment dans les rangs des civils.

Pour le moment, force est cependant de noter que les modalités d’envoi et le calendrier de mise en œuvre, ne sont pas encore connus. Les violences terroristes sont parties du Nord du Mali en 2012, pour ensuite gagner le centre du pays, puis le Burkina Faso et le Niger. En 2019, selon les statistiques de l’Organisation des Nations Unies, ces trois pays ont enregistré pas moins de 4 000 morts, malgré la présence militaire internationale.