Lutte contre le Covid-19 : un soutien additionnel de 10,4 millions de dollars de la Banque mondiale au Bénin

Le Président du Bénin, Patrice Talon

La Banque mondiale vient d’approuver un financement additionnel de 10,4 millions de dollars américains au gouvernement béninois pour l’appuyer dans sa lutte contre le Covid-19. Ceci porte à 40 millions de dollars le montant total du soutien du groupe au Bénin, depuis le déclenchement de la pandémie.

L’annonce a été faite à travers un communiqué émis hier par la Banque mondiale. L’institution a décidé d’apporter un appui supplémentaire de 10,4 millions de dollars à l’Etat béninois, en guise de soutien dans la lutte contre le Covid-19 et en même temps pour lui permettre de mieux répondre aux urgences de santé publique. Le communiqué précise que « le nouveau projet de préparation et de riposte contre le Covid-19 renforcera le système de surveillance des maladies, l’équipement des laboratoires et la capacité de dépistage et de confirmation des cas ».

De même, il permettra, non seulement la construction et l’équipement en matériel de pointe de deux centres de traitement des infections respiratoires aiguës, mais également la modernisation de dix établissements de santé déjà existants, en vue de les transformer en centres de gestion du traitement de la maladie à Coronavirus. Le renforcement des capacités du personnel soignant, de la communication auprès des communautés et des mesures de distanciation sociale prévues par le gouvernement sont aussi inscrits dans ce projet de financement.

On comprend donc les propos du responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin, Atou Seck : « Ces appuis viennent renforcer la capacité de riposte du Bénin contre le Covid-19 et devront par ricochet rendre le pays plus résilient face aux urgences de santé publique ».

Cet appui financier vient s’ajouter aux 20 millions de dollars déjà débloqués par la Banque mondiale en faveur du Bénin, dans le cadre du programme d’amélioration des systèmes régionaux de surveillance des maladies (REDISSE), et aux 10 millions qui ont servi à financer le Projet de nutrition et de développement de la petite enfance (PNDPE) par le biais du mécanisme d’intervention d’urgence (CERC).

Depuis le début de la pandémie, le Bénin a déjà bénéficié du soutien de la Banque mondiale pour l’équipement du centre d’isolement et de prise en charge des malades, la formation du personnel soignant et des équipes de réaction rapide, ainsi que l’acquisition de matériel de protection et de soin.

À ce jour, avec 33 guéris sur un total de 64 cas de contamination et un décès, le Bénin demeure l’un des pays les moins touchés par la pandémie, avec l’un des taux de guérison les plus élevés en Afrique.