Lutte contre la violence faite aux femmes au Maroc, un combat incessant


Lecture 2 min.
Illustration clip violence femme Maroc
Illustration clip violence femme Maroc

Le Maroc lance sa 21e campagne nationale contre la violence faite aux femmes, marquant un engagement continu dans la lutte contre ce fléau sociétal. Initiée par le ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la Famille, cette campagne s’étend du 27 novembre au 10 décembre 2023, sous le slogan « La violence est condamnée, mobilisons-nous pour la signaler en tous lieux ».

Cet événement lancé par le ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la Famille, souligne l’importance de promouvoir une culture du rejet de la violence. Elle a pour objectif de sensibiliser toutes les couches de la société à l’importance de protéger les femmes contre toutes formes de violences.

Sensibilisation et formation : clés de la campagne

La ministre Aawatif Hayar, lors du lancement, a souligné que la violence envers les femmes et les filles constitue une violation des droits humains et une menace pour la société. La campagne s’articule autour de plusieurs axes, dont la sensibilisation des jeunes. Mais aussi la formation des professionnels et la mobilisation des institutions. Elle se manifestera à travers des spots publicitaires, conférences, débats et manifestations culturelles, visant à créer un élan sociétal contre cette violence.

Le Maroc a réalisé des avancées significatives dans la lutte contre la violence faite aux femmes, notamment avec l’adoption d’une loi en 2018 criminalisant toutes formes de violences à l’égard des femmes.

YouTube video

Cependant, une enquête du Haut-commissariat au plan en 2021 révèle que 72,2% des femmes marocaines ont subi des violences physiques ou sexuelles au cours de leur vie, soulignant la persistance du problème. La 21e campagne nationale offre une nouvelle opportunité pour le Maroc de renforcer ses efforts dans ce combat crucial.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter