Lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane : Lula moins pressé que Sarkozy

Le président français comptait sur le soutien immédiat de son homologue brésilien dans sa lutte contre l’orpaillage clandestin. Nicolas Sarkozy, qui a déjà déployé un important arsenal près de la frontière franco-brésilienne, devra attendre. Selon RFI, le président Lula s’est contenté de marquer sa volonté « d’intensifier de manière décisive la lutte contre l’orpaillage clandestin avec pour objectif la négociation d’un accord bilatéral au cours de la réunion d’une commission mixte » annoncée pour le 29 mai à Cayenne.