Lumières d’Afrique : l’union de 54 artistes engagés pour l’électrification de leur continent

lumiere-dafrique6.png

L’exposition « Lumières d’Afrique », qui a ouvert ses portes au Théâtre National de Chaillot, à Paris, invite à découvrir, jusqu’au 24 novembre, les œuvres de 54 artistes africains engagés pour une Afrique électrifiée et moderne. Représentant chacun un des pays du continent, ces peintres, sculpteurs, vidéastes et photographes proposent, à travers leurs œuvres, leur vision du futur de l’Afrique.

Ils ne font plus qu’un à travers l’exposition Lumières d’Afrique qui a ouvert ses portes, le 4 novembre, au Théâtre National de Chaillot, à Paris. Jusqu’au 24 novembre, 54 artistes, peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes…du continent africain, représentant chacun son pays, proposent, à travers leurs œuvres, leurs rêves et leur vision de l’Afrique qu’ils veulent voir déployer ses ailes. Tous sont engagés pour une Afrique électrifiée, du nord au sud, d’ouest en est, jusqu’aux zones les plus reculées.

lumiere-dafrique6.png
Ailêda Muluneh

D’où le nom de l’exposition Lumières d’Afrique. Alors que l’électricité n’est plus un souci dans de nombreux pays du monde, en Afrique, son absence est toujours de mise, rendant la vie des populations plus rudes. Ces 54 artistes, visionnaires, sont bien conscients que remporter la bataille de l’énergie sur le continent est incontournable pour que l’Afrique puisse atteindre ses objectifs.

lumiere-dafriques5.jpg
Namsa Leuba

Une exposition organisée par le fonds de dotation African Artists for Development, en amont de la conférence mondiale sur l’environnement qui se tiendra, en décembre, à Paris, la COP21. Un évènement qui ne ressemble à aucun autre dans le monde, unique dans son genre. C’est en effet la première fois que 54 artistes, représentant chacun un pays du continent, se réunissent pour une même cause.

lumieres_d_afrique3.jpg
John Goba

L’exposition ne s’arrêtera pas juste au théâtre Chaillot mais continuera à faire son petit bonhomme de chemin partout dans le monde. La Maison de la Culture de Bobigny organisera aussi, tout au long de l’exposition, des spectacles et ateliers autour de la création africaine. De même, les œuvres seront présentées en décembre 2015 pendant la COP21 à la Gare du Nord à Paris, puis en Côte d’Ivoire au premier trimestre 2016 avec le soutien de la Banque Africaine de Développement. L’exposition poursuivra ensuite sa route sur le continent africain, en Europe et aux États-Unis.

« Lumières d’Afrique », jusqu’au 24 novembre 2015, au théâtre de Chaillot, 1 place du Trocadéro, à Paris (16e). Entrée libre et gratuite du lundi au vendredi de 17h à 23h, le samedi de 11h à 23h et le dimanche de 11h à 18h.