Libye : réouverture des mosquées à Tripoli

Après plusieurs mois de fermeture en raison de la pandémie du Covid-19, les mosquées de la capitale libyenne, Tripoli, et de ses environs ont rouvert leurs portes aux fidèles, hier vendredi. Mais, les mesures barrières contre la propagation de la maladie demeurent obligatoires.

Le Gouvernement d’union nationale (GNA) a autorisé, mardi dernier, la réouverture des mosquées à partir de vendredi après-midi, pour donner aux responsables de ces lieux de culte, fermés depuis mi-mars, le temps de préparer les lieux et les fidèles aux nouvelles règles sanitaires, après la longue parenthèse de la pandémie du Covid-19.

Malgré cette réouverture des mosquées, sept mois après, certaines mesures barrières pour lutter contre la pandémie du Covid-19 demeurent obligatoires. Outre le port du masque, les fidèles doivent respecter la distanciation physique, apporter leurs propres tapis de prière et effectuer leurs ablutions chez eux avant de se rendre dans les mosquées.

« Nous avons entrepris une campagne de sensibilisation et d’information (…) et distribué des notices expliquant les conditions de prière dans les mosquées », a indiqué Abdel Monem Al-Rayani, imam de la mosquée Jaafar ibn Abi Talib à Janzour, dans la banlieue ouest de Tripoli.

À rappeler que depuis la mi-mars et jusqu’à hier vendredi, tous les appels à la prière ajoutaient cette formule: « priez chez vous ». D’après l’imam al-Rayani, les mosquées qui ne respectent pas les recommandations « très strictes»  des Awqafs et de la Zakate, autorités chargées des affaires religieuses, ou si des cas de Covid-19 sont enregistrés, « seront de nouveau fermées ».

Depuis le début de la pandémie du Covid-19, la Libye a enregistré 41 378 cas confirmés, dont 23 453 guérisons et 621 décès.