Libye : le nombre de combattants de l’EI multipliés par deux, selon Washington

Le nombre de combattants de l’organisation de l’Etat islamique (EI) présents en Libye a doublé, passant de 2000 à près de 5000, selon Washington.

La situation en Libye préoccupe de plus en plus à l’international. Le nombre de combattants de l’organisation de l’Etat islamique (EI) a presque doublé dans le pays, assurent les Etats-Unis. Selon Washington, au départ ils étaient environ 2000, puis 3000 et seraient désormais « de l’ordre de 5 000 ». D’après ces responsables américains qui avancent ces nouveaux chiffres sous couvert de l’anonymat le nombre de combattants de l’organisation armée en Irak et en Syrie se situe désormais dans une fourchette de « 19 000 à 25 000 », contre « 20 000 à 30 000 », voir « 33 000 » auparavant.

L’EI, qui contrôle des pans de territoires en Irak et en Syrie, continue de se propager en Libye aussi. L’organisation s’est déjà emparée de la ville de Syrte, qui est totalement sous son contrôle. Elle a profité du chaos ambiant qui règne dans le pays, depuis la chute de l’ancien leader libyen Mouammar Kadhafi, pour y installer ses bases.

Seulement, les Occidentaux craignent qu’elle ne fasse de la Libye son nouveau sanctuaire. Il faut dire que la communauté internationale s’est détournée du pays après la fin de l’intervention militaire de l’OTAN, dont l’ex-Président français Nicolas Sarkozy est l’artisan.

Livrée à elle-même, la Libye ne s’est toujours pas reconstruite. L’insécurité y est de mise. Sans compter que des groupes armés locaux se livrent régulièrement bataille pour le contrôle des points stratégiques du pays.