Libye : l’EI revendique l’attentat de Tripoli

L’organsiation de l’Etat islamique (EI) a revendiqué, ce mardi, l’attentat à la voiture piégée perpétré dans la capitale libyenne, Tripoli, près du siège de la société Mellitah Oil and Gas, dans lequel une personne a été blessée.

L’organisation de l’Etat islamique s’enracine peu à peu en Libye. Le groupe armée a revendiqué, ce mardi 1er septembre 2015, l’attentat à la voiture piégée perpétré, la veille, à Tripoli, près du siège de la compagnie Mellitah Oil and Gas, dans lequel une personne a été blessée. Dans un communiqué sur Twitter, l’organisation terroriste a en effet indiqué que « l’un de (ses) groupes a visé le siège de la compagnie pétrolière et gazière Mellitah à l’aide d’une voiture piégée dans le secteur de Dhahra au centre-ville de Tripoli ».

L’attentat a causé des dégâts dans l’immeuble abritant les bureaux de la société Mellitah Oil and Gas ainsi et celui de la banque gouvernementale Al-Jumhouriya et d’autres bâtiments environnants. Dans un communiqué publié sur son site, la compagnie nationale libyenne de pétrole a indiqué que cet attentat « n’a fait aucune victime parmi les employés de la compagnie Mellitah et les dégâts matériels ne sont pas importants, affectant uniquement les vitres de la façade nord-ouest du bâtiment ».

De son côté, la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) souligne que « l’attentat n’affectera pas les activités de la compagnie » et appelle « les autorités compétentes à faire tout le nécessaire pour identifier les responsables de cet attentat ».

La Libye est plongée dans un véritable chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi. Le pays est en proie à de nombreuses milices qui s’affrontent régulièrement pour le contrôle des points stratégiques. Le pays qui est doté de deux gouvernements, l’un reconnu à l’international et l’autre non, doit aussi désormais composer avec l’organisation de l’Etat islamique, qui s’est emparé, en juin, de la ville de Syrte, à 450 km à l’est de Tripoli. Le groupe terroriste a également revendiqué plusieurs attentats, ces derniers mois, à Tripoli.