Liberté et citoyenneté au meilleur de leur forme planétaire

Plus de 40% de la population mondiale jouit aujourd’hui pleinement des principes de liberté et de citoyenneté. Un chiffre record, selon l’Ong américaine Freedom House. L’Afrique est hélas encore à la traîne.

40.7% des habitants de la planète vivent en citoyens libres, a-t-on appris mercredi à la publication du rapport annuel de Freedom House. C’est le meilleur résultat jamais observé depuis 1978 par l’Ong américaine.

Avec une méthodologie fondée sur la prise en compte des droits politiques et des libertés civiles dans les 191 pays étudiés, l’enquête a eu le souci d’un classement établi en trois catégories distinctes (libre, en partie libre et non libre).

Ainsi 86 pays (2.5 milliards de personnes) vivent aujourd’hui  » librement « , contre 59 pour une liberté partielle (1.4 milliard de personnes) et 46 pour un manque total de liberté (2.2 milliards d’individus).

Avec le Moyen Orient, l’Afrique, pour ses actuelles guerres civiles et conflits ethniques, est lanterne rouge du classement (respectivement 7 et 17% de pays  » libres « ).  » Sur les 53 nations africaines, seulement 9 sont libres, 25 sont en partie libres (47%) et 19 non libres (36%)  » révèle l’étude.

Toutefois, le Ghana sauve l’honneur du continent. Il accède aux places d’honneurs et s’illustre même, aux côtés du Mexique, de la Yougoslavie et du Suriname, dans le quarté de tête mondial pour ses progrès notamment politiques.

Démocratie et liberté : deux valeurs fondamentales

Par démocratie, Freedom House, entend au minimum  » un système politique où les gens choisissent librement leurs dirigeants parmi d’autres groupes ou individus qui ne sont pas désignés par le gouvernement « .

D’autre part, l’Ong fonde sa notion de la liberté sur  » l’opportunité d’agir spontanément dans de multiples domaines, hors du contrôle du gouvernement et des autres centres potentiels de domination « .

Et ceci explique cela. L’actualité des mauvais élèves de la classe, en Afrique et au Moyen Orient, montre malheureusement, chaque jour, que ces deux grands principes restent encore largement étrangers à leurs gouvernants.

Toute l’équipe d’afrik souhaite de joyeuses fêtes à tous les internautes d’Afrique et d’ailleurs !