Liberia : « le Ebola est un problème international », selon Ellen Jonhson

Au Liberia, la population vit dans la panique, craignant de contracter le virus Ebola, qui a fait déjà 729 morts en Afrique de l’Ouest. Selon la présidente Ellen Jonhson, « on approche de la catastrophe »le Ebola est un problème international.

Le Ebola est craint par tous au Liberia. C’est ce que la présidente Ellen Jonhson Sirleaf a indiqué sur CNN. « Les Libériens sont pris de panique par l’épidémie d’Ebola et la situation vire à la catastrophe dans ce pays d’Afrique de l’Ouest qui a besoin d’aide médicale », s’est-elle alarmée jeudi sur la chaîne américaine.

D’après elle, « il y a des cadavres et ils savent maintenant que c’est du sérieux. Ils savent que c’est mortel et commencent maintenant à réagir », soulignant que « ses concitoyens vivent dorénavant dans la peur et la panique ». Selon la dirigeante libérienne, « c’est très, très grave, on approche de la catastrophe ». « Ce n’est pas un problème libérien, ni sierra-léonais, ni guinéen. C’est un problème international », a-t-elle défendu.

La Sierra Leone et le Liberia ont adopté de strictes mesures pour lutter contre l’épidémie d’Ebola. L’organisation mondiale de la santé (OMS) leur a prêté main forte, en débloquant 100 millions de dollars. Selon l’OMS, le Ebola a fait 729 morts en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.