Libéria : Ellen Johnson Sirleaf s’excuse d’avoir soutenu Charles Taylor

Ellen Johnson Sirleaf , la présidente du Libéria a déclaré, jeudi, devant la Commission Vérité et Réconciliation (TRC), n’avoir « jamais été membre » du mouvement rebelle de l’ancien chef de guerre et ancien président Charles Taylor. Selon Angola Press, elle a reconnu avoir rencontré Taylor plusieurs fois pendant la guerre civile et avoir collecté des fonds pour lui lorsqu’il s’apprêtait à renverser le président libérien Samuel Doe dans les années 80. Elle s’en est excusé. «J’étais l’une des personnes qui reconnaissaient que la rébellion était nécessaire», a-t-elle affirmé. La TRC a pour mission de recenser toutes les violations des droits de l’Homme commises lors des guerres civiles qui ont frappé le Liberia de 1989 à 2003 et qui ont fait plus de 250 000 morts.