Liberia : déjà 168 ans d’indépendance, la crise économique et sociale persiste

Le Liberia a célébré ce dimanche 26 juillet le 168ème anniversaire de son indépendance. Une célébration qui intervient à un moment où le pays traverse des moments durs sur tous les plans, aussi bien économique que sociale.

Le Liberia a célébré ce dimanche les 168 ans de son indépendance. La célébration de l’indépendance est marquée cette année par une situation économique embarrassante et la recrudescence d’Ebola dont les autorités avaient annoncé l’éradication totale.

Cent soixante huit ans après son indépendance, le pays reste toujours confronté à la corruption endémique, au sous-développement et une disparité ethnique qui ne dit pas son nom. Mais pour Jeremiah Sulunteh, l’ambassadeur du pays à Washington, les citoyens libériens gardent la tête haute. « Il y a une année lorsque l’épidémie d’Ébola a frappé toute la région ouest-africaine, les Libériens ne pouvaient pas célébrer l’indépendance comme nous le faisons aujourd’hui. Nos cœurs sont brisés pour ces vies perdues, y compris les 192 agents de secours qui ont essayé de sauver des vies. Mais aujourd’hui, nous remercions Dieu de nous avoir donné le courage, la chance de célébrer une autre fête d’indépendance de notre pays ».

« Les Libériens mitigés sur la situation de leur pays »

Pour mieux exprimer le point des uns et des autres sur la situation actuelle du Liberia, le site d’enquête Frontpageafricaonline.com est allé à la rencontre des Libériens. Les propos recueillis sont mitigés. « Nous devons connaître nos objectifs pour l’existence, notre pays essaye toujours de se ressaisir après 168 ans. Je pense que de bonnes choses doivent arriver mais cela nécessitera un travail dur. Il faut que quelque chose change le pays », dit Martha Benson, femme d’affaire.

Steve Kennedy, intellectuel libérien, a tenu aussi à s’exprimer sur la situation du pays à l’occasion du 168ème anniversaire de l’indépendance. « L’échec de leadership fait que la nation a rampé pendant 168 ans. Si je devais évaluer les efforts de la nation sur une feuille d’examen, je ne lui donnerais pas la moyenne. Vue la potentialité de ce pays, lorsque nous voyons où nous en sommes 168 ans après, nous ne pouvons pas parler de progrès ».

« L’Algérie et la Mauritanie félicitent la présidente Ellen-Johnson Sirleaf »

A l’occasion des 168 ans d’indépendance du pays, des leaders africains ont tenu à féliciter la présidente Ellen Johnson Sirleaf. C’est le cas du président algérien, Abdelaziz Bouteflika. « La célébration de la fête nationale de votre pays m’offre l’agréable opportunité de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens, nos sincères félicitations auxquelles je joins mes vœux de santé et de bien-être pour vous-même, de progrès et de prospérité pour le peuple frère du Libéria », a écrit Abdelaziz Bouteflika.

Le gouvernement mauritanien a aussi fait pareil. Ce dimanche, Mohamed Ould Abdel Aziz, a adressé un message de félicitations à la présidente Ellen Johnson-Sirleaf. « A l’occasion de la célébration de la fête nationale de la République libérienne sœur, il m’est agréable de vous exprimer mes chaleureuses félicitations et mes meilleurs vœux de santé pour vous-même et de prospérité au peuple libérien ».