Les Togolais formés aux questions liées à l’intégration du concept de genre dans les politiques de développement

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme genre du centre de la Cedeao pour le développement, un séminaire national de formation sur le concept de genre est ouvert depuis le mardi 26 juin à Lomé. La rencontre est organisée par le ministère de la Promotion féminine en coopération avec le Centre de la Cedeao pour le Développement du Genre (CCDG).

(De notre correspondant)

La ministre de la Promotion de la Femme, Henriette Olivia Amédjogbé-Kouévi a ouvert ce mardi, une session de quatre jours qui permet aux participants de faire le tour des questions liées à l’égalité homme-femme, aux changements climatiques, aux violences basées sur le genre, et à la participation citoyenne dans le développement.

Pour la ministre, cet atelier constitue un important coup de pouce pour la mise en œuvre d’une politique en matière de genre par le renforcement des capacités des divers acteurs qui toujours font preuve de leur disponibilité à accompagner l’exécutif togolais.

L’objectif visé est de renforcer les capacités des participants à comprendre le concept, l’analyse et l’intégration du genre dans les politiques et programmes nationaux en vue de la réalisation de l’équité et l’égalité des genres.

L’initiative de cette session de formation s’inscrit dans les efforts du Centre de la Cedeao pour le Développement du Genre (CCDG) de passer d’une Cedeao des états à une Cedeao des peuples afin que les hommes ainsi que les femmes puissent jouer leur rôle dans les politiques et programmes de développement de leur nation.

Selon Aminatta Dibba, directrice du Centre de la Cedeao pour le Développement du Genre, le programme « Renforcement des mécanismes institutionnels et organisationnels des pays membres de la Cedeao » devrait permettre, à terme, de favoriser l’institutionnalisation du genre au niveau des textes régissant les structures, les processus et espaces de travail, les politiques et stratégies. Il permettra aussi selon elle, l’accès aux systèmes d’informations utiles et aux supports.

Lire aussi :

 Togo : l’ancien Premier ministre, Agbéyomé Kodjo relâché

 Togo : Il faut pousser le tyranneau vers la sortie, ici et maintenant

 TOGO – UEMOA : des épis pour préserver le littoral ouest Africain