Les tennismen Kenyans prennent la balle au bond

Les Kenyans se sont montrés particulièrement combatifs lors de l’Africa Money Circuit, organisé par la Fédération Internationale de Tennis et regroupant des pays de l’Afrique de l’Est.

La troisième manche de l’Africa Money Circuit, organisé par la Fédération Internationale de Tennis (FIT), a débuté mardi dernier sur les courts du Club de Kampala (Ouganda). Quatre pays y défendent leurs couleurs : la Tanzanie, l’Ouganda, le Kenya et le Rwanda. Les matches changent de lieu toutes les semaines.

A Dar-es-Salam, le Kenyan Norbert Oduor s’est qualifié lors du premier tour des simples messieurs en écrasant l’Ougandais James Odongo 6-1, 6-1. Barry Ndinya a fait de même en battant l’Ougandais Eric Ofuyuru 6-2, 6-2. Le seul Kenyan éliminé dès le premier tour est Sammy Muruki, battu par Sylvan Rutikanga, tête de série Rwandais, 6-4, 6-3.

Les Zimbabwéens n’étaient pas en reste, dimanche dernier, à Nairobi cette fois. Deux pointures du tennis national se sont affrontées : Gwiyai Tongoona a battu Vusa Majola 6-7, 6-3 et 7-6, à l’issue d’un match marathon de 2h30.

Tennis tanzanien mal-aimé

Cette semaine, les Kenyans semblent confiants, aussi bien du côté des messieurs (Norbert Oduor, Arun Balaraman, Barry Ndinya et Aldrin Ndinya) que de celui des dames (Evelyn Otula, vainqueur de la manche tanzanienne et demi-finaliste à Nairobi, Esther Mbugua, Wanjiru Mbugua, Janet Khayemba, Rhoda Kuusa, Christine Lukalo, Veronica Osogo, Caroline Oduor et Mercy Khamala).

Quant à la Tanzanie, elle a peiné à s’imposer lors des deux premiers tours.  » L’année dernière, lors du même événement, aucun tennismen tanzanien n’avait dépassé les quarts de finale. Cette année, nous sommes en finale des doubles messieurs et cela m’impressionne « , analyse Fouard Somi de l’ Association tanzanienne de tennis sur gazon.  » Le tennis tanzanien n’intéresse pas suffisamment le gouvernement. D’autres sports sont aidés moralement et financièrement mais pas le tennis.  » Pour preuve, aucun officiel tanzanien n’est venu encourager les joueurs à Dar-es-Salam.