Les Sénégalais digèrent mal l’avion à 20 milliards de Wade

L’achat par le Sénégal d’un avion devant être utilisé par le président Abdoulaye Wade, a déclenché vendredi un véritable tollé dans le pays. La presse nationale, l’opposition et nombre de simples citoyens victimes des importantes pénuries ont jugé inacceptable cette dépense. L’Airbus 319 de 30 places a été acquis pour une valeur de 32 millions d’euros (environ 20 milliards de Cfa). Il s’agit de l’un des deux avions du président français Nicolas Sarkozy retirés du service jeudi, selon l’Elysée.
Le président Wade, 84 ans, au pouvoir depuis 2000, a utilisé « La Pointe de Sangomar » jusqu’en 2007. Mais il a préféré loué des avions pour ses voyages à l’extérieur depuis que ce dernier a été contraint en 2007 à un atterrissage d’urgence en Espagne après qu’une vitre du cockpit s’est brisée. Avec le nouvel aéronef, «pour chaque heure passée dans les airs, renseignent les spécialistes, l’Etat sénégalais devra casquer environ 5,2 millions de Cfa. Pour un Dakar-Paris-Dakar, il faudra près de 50 millions. Sans compter l’entretien du bijou», dénonce Walf Fadjri.