Les sélections du reve africain, 4ème edition

tounkara.jpg

Nous avons agité les artistes sur Internet, étendu nos réseaux de communication pour cueillir un nouveau bouquet artistique dédié à la découverte des Internautes et des professionnels (Médias, Managers, Producteurs, Organisateurs, Distributeurs, Tourneurs,…) pour faciliter leurs démarches organisationnelles et recherches de nouveaux talents.

Cette année, nous avons découvert près de 150 projets pour en sélectionner seulement 10. Les internautes ont ensuite sélectionnés les 3 projets qui méritent d’être largement diffusés…

1ère place : LAMTORO // SENEGAL // Style : ROCK RAP

C’est grâce au succès des premières heures qu’Abdou Rahman, convaincu de la voie qu’il s’est choisi, a réussi à s’imposer. A l’école d’ailleurs, ses camarades ne l’appellent plus que par son nom de scène : Lamtoro. Pendant onze longues années, lui et le Bairé J se font connaître et apprécier dans les spectacles organisés dans le milieu scolaire et lors des premières parties d’artistes sénégalais où le groupe est invité.

2ème place : SISSONGHO MC’S // CAMEROUN // Style : RAP

Les deux gamins grandissent dans la ville de Yaoundé de manière séparée. La rencontre se fera des années plus tard. Habitant le même quartier, ils décident d’unir leurs groupes pour créer SISSONGHO MC’S. O’Willer et Mouss se sont passionnés pour l’écriture dès leur adolescence. En 2000, ensemble ils décident d’exprimer oralement leurs textes à travers le Rap en formant leur crew constituée de 4 membres aux talents autant multiples que variés.

3ème place : Amadou TOUNKARA // SENEGAL // Style : PEINTURE ACRYLIQUE SUR TOILE

D’origine sénégalaise, ce remarquable peintre et décorateur textile vit entre le Sénégal, la France et le Japon. Il représente souvent des portes et des fenêtres dans ses tableaux. Il entend ainsi créer des ouvertures sur ce qui se trouve au-delà, un « dehors » par rapport à un « dedans » qui fait également partie de notre actualité : un mécanisme pictural pour permettre à l’artiste comme au spectateur de s’engager dans une analyse et une évaluation des habitudes quotidiennes, des questions culturelles et historiques, des signes et symboles, et surtout des transformations qui s’opèrent dans nos sociétés. Mais si cette peinture évoque souvent des aspects très douloureux de la vie tels l’immigration et le tsunami, elle fait preuve d’une grande vitalité de couleurs et de gestes. A côté du philosophe nous découvrons l’artiste ; au dynamisme de la critique politique ou sociale s’ajoute une merveilleuse maîtrise de l’espace et de la matière même de la peinture.