Les retombées de la visite du Roi Mohammed VI en Guinée

La visite du Roi Mohammed VI du 3 au 5 mars dernier dans la capitale guinéenne s’est soldée par la signature de plusieurs accords dans différents secteurs à savoir entre autres le tourisme, les mines, l’agriculture, la pêche, le tourisme.

De notre correspondant à Conakry

Le Roi Mohammed VI a quitté Conakry dans l’après midi du 5 mars pour le Gabon où il séjourne présentement. Notre correspondant nous fait le bilan de 3 jours d’une visite qui a été marqué par la signature de plusieurs accords entre les deux pays. Le Ministre de la Coopération Internationale, Dr Koutoubou Sano dresse son bilan.

Par rapport à la signature de la vingtaine de convention signée entre le Maroc et la Guinée le 3 mars dernier, Dr Koutoubou Sano, Ministre de la Coopération Internationale a affirmé que les grands enjeux sont axés d’abord à l’identification des nouveaux axes de coopération. Et de révéler : « Il est question qu’on aille à l’acquisition des produits de traitement d’eau et de matériels de réseau et des branchements. Il faut ajouter à cela, la construction d’un laboratoire pour permettre à la SEG de fonctionner correctement. A cela, il faut ajouter aussi la formation des cadres du personnel pour qu’ils puissent être à même de répondre à la demande des populations. Surtout que la ville de Conakry est en train de connaître une extension extraordinaire ».

Avec les difficultés que connaissent Electricité de Guinée (EDG), Dr Koutoubou Sano indique qu’il s’agit de mettre en place un centre de formation et de perfectionnement professionnel de dimension sous-régionale. Et d’ajouter : « Ce centre de formation permettra donc au personnel de l’EDG de savoir bien gérer le courant dans le pays. Finalement le renforcement des capacités techniques et professionnels des cadres et employés dans le domaine de la production, du transport, de la distribution, de la commercialisation et d’autres domaines connus de tous ».
Par ailleurs, Dr Kourou Sano révèle que le Roi a un projet qu’on appelle au Maroc « la formation des instances religieuses », c’est-à-dire la modernisation de la gestion des lieux de culte. Et de lancer : « Ce projet est grand, large, il est pour tout le monde. La Guinée va en bénéficier ».

Forum économique Guinéo-Marocain

Dans la même foulée, dans la journée du 5 mars, la rencontre Guinéo-Marocaine qui s’est achevée aux cases de Bellevue s’est soldée par la signature de trois protocoles d’ accord entre des sociétés guinéennes et marocaines dans le domaine des BTP avec Guicopress, dans le secteur de la pêche avec Sonit Pêche, Thiangui Pêche et Djoliba et la pharmacie centrale de Guinée et la société pharmaceutique marocaine.
Le président directeur général de Guicopress et le directeur général de l’entreprise ACORAM, Saber Chérif Kanouni ont signé un accord de partenariat aux cases de Bellevue.

Saber Cherif KANOUN a déclaré : « ACORAM vient donc pour accompagner Guicopress dans le domaine de tout ce qui est éclairage, public, entreprises, et autres. Car, ACORAM est une entreprise spécialisée dans ce domaine depuis 1999 et évolue dans beaucoup pays. Elle intervient dans l’énergie renouvelable, éolienne, le solaire, la photovoltaïque etc. Un éclairage qui aura une sécurité anti incendie ». M Kerfalla Person Camara, PDG de Guicopress, très heureux, s’est dit satisfait de cette signature. Et il a profité de cette occasion pour rendre un vibrant hommage au Président de la république de Guinée, Pr Alpha Condé.

La Pharmacie Centrale de Guinée et la Société pharmaceutique marocaine ont eux aussi paraphé un accord. Dr Konaté, Directeur de la pharmacie centrale a indiqué que cet accord va permettre l’amélioration de la disponibilité des médicaments dans les centres de santé. Et de rassurer : « Une fois cet accord exécuté, il y aura un impact sur les prix des produits pharmaceutiques, car les coûts des médicaments vont être plus abordables pour les populations ». Mme Lamia Fazi, représentant la partie marocaine a précisé que cet accord va permettre de renforcer le cadre logistique dans le cadre des échanges entre la Guinée et le Maroc en ce qui concerne le transfert des médicaments entre les deux pays.

Le Directeur de l’agence pour la promotion des investissements privés (APIP) ; Mr Curtis Gabriel a affirmé qu’ils sont contents de la participation des sociétés marocaines à ce forum. Et de rassurer : « Il y a eu des échanges fructueux. L’Apip est là pour le suivi des projets ».
Au Finish, l’on peut affirmer sans risque de nous tromper que la visite du Roi Mohammed VI en Guinée a été une bonne chose pour la Guinée. Car, si les accords qui ont été signés, sont exécutés à la lettre, les populations pourront ressentir une amélioration de leur quotidien.