Les réfugiés ivoiriens au Liberia rentrent au bercail

La Côte d’Ivoire n’a toujours pas vu le retour de tous ses ressortissants qui avaient fui le pays pendant la crise post-électorale de 2010-2011. Quelques 46 000 ressortissants sont toujours réfugiés au Liberia, a annoncé le HCR.

Nonobstant le blocage du processus de réconciliation en Côte d’Ivoire, les conséquences de la crise post-électorale de 2010-2011 se font encore sentir. Autour de 46 000 ressortissants ivoiriens sont toujours réfugiés au Liberia selon le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) qui précise, ce lundi, que les deux tiers de ces Ivoiriens réfugiés au plus fort du conflit sont rentrés dans leur pays.

« Il ne reste plus de 46 000 dont 33 000 vivant dans des camps de réfugiés et plus de 12 000 dans des communautés », a indiqué le représentant du HCR au Liberia, Khassim Diagne, rapporte Xinhua. Au plus fort de cette crise, quelques 300 000 Ivoiriens avaient trouvé refuge en dehors du pays.

Selon le HCR, le rapatriement de ces réfugiés ivoiriens dans leur pays d’origine prendra encore trois ans pour aboutir totalement. Environ 20 000 Ivoiriens reviendraient au pays en provenance du Liberia chaque année, selon l’organisation.

« C’est dans cette optique que des réunions de la commission tripartite sur le rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens en provenance du Liberia se tiennent », a déclaré le représentant du HCR en Côte d’Ivoire, Mohammed Touré. Cette commission tripartite rassemble le représentant du HCR en Côte d’Ivoire, le vice- ministre des Affaires intérieures de la république du Liberia et le représentant du ministre des Affaires étrangères de la Côte d’Ivoire.

Le président de la République Alassane Ouattara s’était rendu en octobre 2013 au Liberia pour discuter de la question des réfugiés ivoiriens sur ce territoire. Il avait alors exhorté ses ressortissants à revenir au pays pour participer au processus de réconciliation.