Les radios rurales en réseau

Les radios rurales et locales africaines ont leur réseau, fédéré par le Centre audionumérique de Ouagadougou au Burkina. Sur son site, on trouve des renseignements sur le réseau, le son et les métiers de la radio.

ReR. Ce n’est pas le sigle d’un réseau de trains en Ile-de-France mais celui du Réseau Africain des Radios Rurales et Locales. La création du Centre audionumérique à Ouagadougou au Burkina, qui fédère les actions des radios rurales du continent, émane de la volonté de l’Agence gouvernementale de la Francophonie d’instaurer un réseau africain de radios rurales  » dynamique et compétitif  » et de mettre les nouvelles technologies au service de ce réseau, du monde rural et des langues africaines.

Sur le site, malheureusement peu remis à jour, on trouve une galerie photo des membres du Centre de Ouagadougou et les installations dont ils disposent. On peut également avoir accès au descriptif des formations dispensées par le Centre et un lexique très utile sur le vocabulaire radiophonique qui renseigne sur le son analogue et digital, explique quels sont les différents formats de son sur Internet et sur l’ordinateur, comment utiliser un MP3, graver des sons sur un CD…

Recueillir la tradition orale

On apprend que les radios rurales développent deux projets particuliers : la collecte de la tradition orale et l’appui de l’enseignement de l’instruction civique. L’animateur de la radio recueille donc la tradition appelée sur le site  » pré-coloniale  » et, dans le cadre de l’éducation des petits africains, illustre les droits de l’homme par le biais des proverbes, dictons et autres récits de la tradition orale.

A savoir également : l’Agence de la Francophonie a mis en place une centrale d’achat de matériel radio au profit des radios rurales. Ces dernières peuvent y acheter à moitié prix leurs équipements techniques.