Les Princesses sur la plus haute marche

La troisième édition du tournoi des cinq nations de football féminin a consacré les Princesses de Ouagadougou. Elles ont battu en finale les Sirènes de Dakar sur le score de 5 buts à 4, après l’épreuve des tirs au but.

Créé en 2000, le tournoi des cinq nations de football féminin de l’Afrique de l’Ouest regroupe depuis deux ans, à la veille de la rentrée scolaire, les cinq meilleures formations de football féminin de la sous-région. L’édition 2002 s’est tenue du 25 août au 1er septembre au complexe sportif René Monory de Ouagadougou. Ont pris part à la compétition les Super Lionnes de Bamako, les Sirènes de Dakar, les Amazones d’Abidjan, la Flèche Noire de Cotonou et les Princesses de Ouagadougou.

Pendant une semaine ces androgynes du ballon rond ont offert au public ouagalais, principalement masculin, un spectacle d’assez bonne facture. Dribbles, aile de pigeon, amorti de la poitrine, tête orientée… Les spectateurs du complexe sportif René Monory ont eu droit à toute la panoplie des gestes techniques du football, avec en prime beaucoup de buts : plus de quarante inscrits en sept jours de compétition. La palme d’or de la meilleure attaque est revenue aux Supers Lionnes de Bamako, avec 15 réalisations en 5 matches.

Dominer n’est pas gagné

La finale de cette troisième édition du tournoi des cinq nations a opposé les deux équipes les plus réalistes de la compétition : les Sirènes de Dakar et les Princesses de Ouagadougou. Malgré un avantage psychologique – elles avaient battu, 2 buts à1, les Princesses en match d’ouverture – les Sirènes ont perdu cette seconde confrontation. Dominatrices pendant les 90 minutes de jeu réglementaire, les Dakaroises ont craqué lors de l’épreuve des tirs au but, la série des cinq penalties. Bineta Sylla, excellente pourtant durant tout le tournoi, a vu son tir repoussé par le goal keeper des Princesses, Hawa Yao. Les Burkinabè, plus adroites, ont réussi leurs cinq penalties, remportant la finale sur le score de 5 buts à 4. Les Princesses succèdent au palmarès du tournoi aux Ghanéennes de Ghatel ladies d’Accra.

La troisième place est revenue aux Super Lionnes maliennes qui ont étrillé en match de classement les Amazones ivoiriennes 4 buts à 1. Cinquièmes et lanterne rouge, les Béninoises de Flèche noire de Cotonou.