Les pays africains producteurs de pétrole en réunion à Yaoundé

Les travaux de la 25ème session ordinaire du conseil des ministres des pays membres de l’Association des producteurs de pétrole africains (APPA) ont débuté ce vendredi à Yaoundé, sous la présidence du Premier ministre camerounais, Inoni Ephraim, a constaté la PANA sur place.

La réunion, qui va durer un seul jour, porte sur l’adoption du plan d’action et du budget de l’APPA pour la période 2008-2010 et le renforcement du secrétariat exécutif de l’organisation.

Ouvrant les travaux, le Premier ministre camerounais a relevé le contexte difficile dans lequel se tient cette rencontre, notamment la persistance de l’insuffisance des échanges entre les pays africains dans le domaine du secteur pétrolier et de l’énergie.

Il s’agit également de l’accentuation de la dépendance économique au pétrole de nombreux pays africains producteurs, des tensions géopolitiques autour des zones pétrolières et de la chute du dollar américain et la récession aux Etats-Unis qui accroissent la spéculation sur les marchés des matières premières.

A cet effet, M. Ephraim a demandé aux ministres de proposer des solutions concrètes en vue de résoudre les problèmes énergétiques auxquels la plupart des pays africains sont confrontés, avant de saluer la mise en place d’un secrétariat permanent de l’APPA, d’un fonds pour le financement de la coopération technique et l’institution d’un congrès africain du pétrole.

Pour sa part, Adolphe Moudiki, président sortant de l’APPA, a évoqué la nécessité pour les pays membres de l’APPA de promouvoir les investissements dans le secteur et de maîtriser les relations contractuelles entre les compagnies pétrolières internationales.

« Il y a aussi lieu d’accroître la participation des opérateurs locaux dans l’exploration et la production des hydrocarbures, exploiter les champs marginaux, approvisionner les pays en produits pétroliers, protéger l’environnement et accroître l’offre en énergie », a-t-il ajouté.

Prennent part aux travaux de Yaoundé, les délégations de l’Algérie, Angola, Bénin, Cameroun, Congo, République démocratique du Congo, Côte d’ivoire, Egypte, Gabon, Guinée Equotoriale, Libye, Nigeria, Afrique du Sud et Tchad.

Le Ghana, la Mauritanie, Sao Tomé et Principe et le Soudan prennent également part à la réunion de l’Association des producteurs de pétrole africains (APPA) en tant qu’observateurs.