Les Noirs Américains libèrent leur foi : naissance du Negro Spiritual

Les Editions Bayard éditent le dernier livre de Bruno Chenu,  » Le grand livre des Negro Spirituals « . Un grand livre effectivement, qui nous entraîne dans l’histoire tourmentée des premiers Noirs Américains.

 » La théologie des Spirituals, Bible en images sonores, mériterait à elle seule un ouvrage « , écrivait Bruno Chenu dans  » Dieu est noir  » en 1977. C’est à présent chose faite avec son dernier ouvrage,  » Le grand livre des Negro Sprituals « , sorti en France le 11 octobre dernier. Bruno Chenu, théologien, assomptionniste, met à jour une histoire et une étude complètes de ces  » chants religieux populaires et ruraux, né au temps de l’esclavage, entre 1760 et 1875 « . Premier du genre, son livre revisite la douloureuse période du trafic du  » bois d’ébène  » et explique les racines de ce qu’on allait appeler les Negro Spirituals.

Sur les 6 000 Spirituals répertoriés, Bruno Chenu en a sélectionné 210 qu’il offre dans son livre en langue originale. Il explore également les principaux thèmes des chants et en cite en fait plus de 400 en exemple. Il met également le lecteur en garde : il ne faut pas confondre le Spiritual et le Gospel, ce dernier étant  » un chant religieux du ghetto urbain, né à la jonction du chant d’Evangile blanc et du blues noir « .

Des chants pour supporter l’esclavage

Le Negro Spiritual porte en lui l’espérance et la révolte du peuple noir oppressé :  » le Spiritual sera la mise en musique d’une foi chrétienne confrontée à la détresse de l’esclavage, mais sous la double fécondité de l’Afrique et de l’Europe « . En plus d’être un apport spécifique des Noirs Américains au christianisme mondial, le Spiritual  » permet de porter un jugement acide sur la situation d’inégalité et d’exploitation. (…) A travers toutes ces manifestations musicales, c’est une identité communautaire qui se construit « .

Ce livre de référence est accompagné d’un compact disc contenant 18 grands spirituals interprétés par la chorale américaine The Moses Hogan Chorale.  » La véritable histoire des Noirs ne se trouve pas dans les livres mais dans notre musique  » dit le musicien Quincy Jones. Grâce à Bruno Chenu, cette histoire se trouve à la fois dans le livre et dans les chants.

Commander le livre.