Les Néerlandais dominent le Tour du Burkina

La 15e édition du Tour cycliste international du Burkina Faso est dominée par les Néerlandais. Mieux équipés, les Européens s’assurent les premières places. Le Maroc et le Burkina restent aux aguets.

C’est sous un soleil de plomb que le Tour du Faso a débuté mercredi dernier. Neuf pays (Burkina Faso, Niger, Mali, Cameroun, Maroc, France, Côte d’Ivoire, Hollande et Belgique) participent à cette 15e édition qui prendra fin le 11 novembre prochain. La société du tour de France est partenaire de ce tour qui sera diffusé par une vingtaine de télévisions européennes. Les 77 coureurs se sont lancés, sous une chaleur accablante, lors de la première étape entre Bobo-Dioulasso et Banfora (Ouest), 94,5 km. Le Sénégal, à cause de la grève des pilotes d’Air Afrique, et la Syrie, pour des raisons non précisées, n’ont finalement pas effectué le déplacement. Dès les premiers kilomètres, les équipes africaines ont enchaîné les pannes. Mieux équipés, les Européens n’étaient indisposés que par la chaleur. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui ont lancé la première attaque, alors que le peloton semblait assoupi, à 30 km de Bobo-Dioulasso.

Le tour sourit aux audacieux

Les Néerlandais de Marco Polo Cycling Team ne se posent pas de questions lorsqu’ils décident de passer à l’attaque. Si les autres Européens arrivent à accrocher leurs roues, particulièrement les équipes françaises (Loire Atlantique, pays d’Allier, Supersport – 23 la Creuse et Seine Maritime), les équipes africaines connaissent des déboires mécaniques. Seuls le Marocain Abdelati Saadoune et le Burkinabé Jérémie Ouédraogo, victime de deux crevaisons, arrivent à intégrer le groupe de tête.

Joost Legtenberg franchit le premier la ligne d’arrivée, grâce à un sprint rageur, suivi du Français Nicolas Gand et d’Abdelati Saadoune, en 2h 19 mn 39 s, soit une moyenne de 37,926. Le Néerlandais endosse les maillots jaune et vert qu’il garde lors de la seconde étape, Boni-Boromo, 58,200 km, gagnée par son compatriote et coéquipier Martin Darten. Laurent Zongo de l’équipe A du Burkina est arrivé 2e sur cette étape. Les Burkinabé ont promis de faire mieux que l’année dernière.