Les musées marocains passent sous la coupole d’une Fondation

Les musées du Maroc sont passés, depuis mercredi 5 février 2014, dans le giron de la Fondation nationale des musées. Cette décision fait suite au décret d’application du 30 mai 2012.

La division des musées et les services consacrés aux études muséologiques du ministère marocain de la Culture devront se trouver de nouvelles activités. En effet, depuis le 5 février 2014, l’ensemble des musées du Maroc sont passés sous la coupole de la Fondation nationale des musées, suite au décret d’application du 30 mai 2012. La gestion de la Fondation a été confiée au peintre Mehdi Qotbi.

Il est toutefois impossible de savoir à quoi serviront toutes ces structures gouvernementales. Seule certitude, les 14 structures du royaume sont désormais gérées par cette fondation. Il s’agit du musée ethnographique de Chefchaouen, du musée Dar Si Said de Marrakech, du musée archéologique de Tétouan, du musée ethnographique Bab Okla de Tétouan, du musée de la Kasbah de Tanger, du musée national des arts sahariens de Laâyoune, du musée Batha à Fès, du musée Dar Jamai de Meknès, du musée Borj Belqari de Meknès, du musée national de la poterie de Safi, du musée Dar El Bacha de Marrakech, du musée des Oudayas de Rabat, du musée archéologique de Rabat et du musée national des arts modernes de Rabat.

Dès lors, la presse s’interroge : à quoi va servir le service musée du ministère de la Culture ? Les fondamentaux qui régissent la création de cette Fondation datent d’avant la nouvelle Constitution, il ne serait pas improbable que certains points viendront à être éclaircis.

Les amoureux de l’art se demandent si désormais les musées marocains seront accessibles à tous ?