Les Maliens peu intéressés par les législatives

Les Maliens sont appelés à se rendre aux urnes dimanche pour élire leurs 147 députés. La campagne du premier tour a suscité peu d’enthousiasme. Le nouveau chef de l’Etat, le général Amadou Toumani Touré, se dit prêt à travailler avec n’importe quelle majorité.

C’est peut-être l’effet Coupe du monde, mais les Maliens ont été peu réceptifs à la campagne électorale du premier tour des législatives. Et les déclarations du nouveau président Amadou Toumani Touré, ATT pour les intimes et les autres, ne sont pas faites pour mobiliser les masses. Il se dit prêt à travailler avec toute majorité qui sortira des urnes. Une façon de préciser qu’il se situe au-dessus des partis politiques. Ces derniers ont saisi cette opportunité pour se réclamer proches de lui. Comme aucun parti ne semble en mesure d’avoir la majorité seul, les trois formations principales ont décidé de présenter des candidatures uniques. Ils ont crée Convergence pour l’alternance et le changement (ACC), une sorte de l’Union pour la majorité présidentielle.

Donner une majorité à ATT

Le programme politique de ces trois formations, Adema, ancien parti au pouvoir, Espoir 2002, rampe de lancement du candidat malheureux et ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Kéita et des petits partis, se résume à donner une majorité au nouveau chef de l’Etat. Même les militants de l’Adema, oubliant leur échec à la présidentielle, se réclament d’Amadou Toumani Touré. Seules voix discordantes, les listes indépendantes et les candidates féminines réunies autour de la charismatique Aminata Traoré.

Sur le plan organisationnel, ces élection sont entachées de la disparition de 58 000 cartes d’électeurs à Bamako. Le ministère malien de l’Administration territoriale affirme que la liste des cartes volées seraient affichée dans les bureaux de vote le jour des élections pour éviter leur utilisation frauduleuse. Le parti de l’ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Kéita, a évalué à plus de 200 000 le nombre de cartes d’électeurs dans la nature.