Les Libériens appelés à élire leur président

Treize candidats sont en lice pour l’élection présidentielle libérienne dont le premier tour se joue ce mardi. Avec deux grands favoris, la présidente sortante Ellen Johnson-Sirleaf, 72 ans, et le candidat de l’opposition Winston Tubman, 70 ans. Alors que la précédente élection de 2005 avait été organisée sous l’égide des Nations Unies, il s’agit des premières élections entièrement conduites par le Libéria, à travers la Commission nationale électorale (NEC) notamment.
Ellen Sirleaf, première femme chef d’Etat en Afrique, qui vient de recevoir le prix Nobel de la paix, a de forte chance d’être réélue. Mais son principal rival, Winston Tubman, a de nombreux atouts. Ancien diplomate et ancien ministre de la Justice, soutenu par le principal parti de l’opposition, le Congrès pour le changement démocratique (CDC), il se présente en tandem avec le très populaire ancien footballeur George Weah qui, en cas de victoire, récupèrera la vice-présidence.
Près de 1,8 million de Libériens sont appelés aux urnes. En plus d’élir leur président, ils doivent également désigner leurs députés et la moitié de leurs sénateurs.