Les handballeurs nord-africains à l’assaut du mondial

Les championnats du monde de handball auront lieu du 23 janvier au 4 février en France. Quatre équipes du continent africain sont en lice. L’Algérie, l’Egypte, le Maroc et la Tunisie ne veulent pas faire de la figuration.

Les 17èmes championnats du monde de hand masculin débutent aujourd’hui en France et s’achèveront le 4 février prochain. Ving-quatre équipes, réparties en quatre poules, sont en lice. Même si les grands favoris du tournoi sont les Russes et les Suédois, les équipes du continent africain sont prêtes à defendre leurs couleurs.

Les quatre représentants du handball à l’africaine sont tous issus d’Afrique du Nord. L’Egypte, championne en titre du continent, rêve de devenir la première équipe non-européenne à monter sur un podium mondial. Avec une courte défaite devant la Suède lors des quarts de finale aux Jeux Olympiques de Sydney, les Pharaons ont montré qu’ils pouvaient tenir tête aux favoris. L’Egypte compte sur l’un de ses atouts majeurs : Ashraf Awad, véritable  » star  » et moteur de l’équipe.

L’Algérie sereine

Dixième aux derniers Jeux Olympiques de Sydney, la Tunisie est la petite équipe qui monte. L’entraîneur compte sur la vitalité et l’extrême jeunesse de ses joueurs (dix ont moins de 23 ans) pour rééditer les performances des Mondiaux 97 et 99 où la Tunisie avait attient les huitièmes de finale.

Le Maroc participera pour la troisième fois à un championnat du monde dans lequel, jusqu’ici, il n’a pas brillé. Quant à l’Algérie, vice-championne cette saison sur le continent africain, elle espère bien améliorer son classement. L’entraîneur national, Salah Bouchekriou, confie aujourd’hui au journal El Watan :  » Nous sommes sereins. Notre but, nous l’avons déjà fait savoir voilà des mois, reste toujours le même : obtenir une qualification aux huitièmes de finale.  » Le rendez-vous est pris.