Les graves dysfonctionnements du système éducatif gabonais à l’étude

Le ministre gabonais de l’éducation nationale, Michel Menga M ‘Essone a affirmé ce jeudi que le système éducatif gabonais souffre de graves dysfonctionnements. Un bilan délivré à l’occasion de l’ouverture, à Libreville, des travaux de l’atelier de restitution et de publication des résultats de l’analyse et de l’évaluation du système éducatif.

Notre correspondant au Gabon

 » De graves dysfonctionnements persistent à tous les niveaux de notre système éducatif », a déclaré le ministre de l’éducation nationale, Michel Menga M ‘Essone, faisant référence au pré-rapport d’une étude menée sur le système éducatif du pays.  » L’échec scolaire a atteint des niveaux qui ne sont pas acceptables comme le révèle d’années en années les résultats aux examens nationaux », a-t-il poursuivi.

Selon Michel Menga, les résultats de l’analyse et de l’évaluation du système éducatif gabonais qui seront présentés au cours de cet atelier doivent contribuer à l’amélioration de l’école gabonaise, en quête d’excellence et placée devant les impératifs de la mondialisation.

L’étude menée par les experts de la Conférence des ministres de l’éducation des pays ayant le français en partage révèle que le taux de scolarisation demeure élevé au Gabon, soit 92%, et qu’il existe un accès équitable entre les filles et les garçons à l’éducation. L’atelier prend fin ce vendredi et une batterie de recommandations visant à rendre l’école gabonaise plus performante sont attendues.