Les Femen s’emparent du Maroc

Alors que les trois Femen européennes ont été libérées et sont revenues en France, jeudi 27 juin, le Maroc connait sa première Femen. Une photo d’une militante posant seins nus et brandissant un bandeau marqué par l’inscription « Free Femen » a été postée le même jour sur la page Facebook de « Femen Maroc ».

Le mouvement Femen gagne le Maroc. Une photo d’une militante posant seins nus et brandissant un bandeau marqué par l’inscription « Free Femen » (Libérez les Femen) a été postée le même jour sur la page Facebook de « Femen Maroc ». Le nom de la première Femen marocaine n’a pas été divulguée.

« Dès sa publication, la photo de la jeune fille dont on ne connait pas encore le patronyme a provoqué une avalanche de commentaires presque tous salaces, parfois un peu méchants, j’en conviens », rapporte le blog de Mediapart. Et d’ajouter : « La jeune inconnue a pris soin d’inscrire sur son corps de rebelle : « Nous serons des millions, du Maroc à la Tunisie ». Message reçu cinq sur cinq, ma belle ».

Jusqu’à présent, un seul pays du Maghreb, en l’occurrence la Tunisie, avait été touché par le mouvement Femen. Amina Tyler, la première militante féministe tunisienne à avoir posé seins nus, séjourne toujours en prison pour « association de malfaiteurs », « profanation de cimetière » et « atteinte aux bonnes mœurs ».

Alors que les trois Femen européennes, deux Françaises et une Allemande, arrêtées le 29 mai car elles manifestaient seins nus devant le palais de justice de la capitale tunisienne Tunis, en soutien à Amina Tyler, ont été libérées hier, jeudi 27 juin, et ont regagné la France.

Pour l’heure, les autorités marocaines n’ont pas réagi à l’apparition de la première Femen marocaine. On saura dans les prochains jours, si leur réaction sera aussi sévère que celle de leurs homologues tunisiens.