Les étoiles du foot : Bakayoko, le sauveur

Ce week-end a été prolifique en buts pour les attaquants africains évoluant dans les diverses équipes européennes. En France, notamment avec l’Ivoirien de l’OM, Ibrahima Bakayoko, en passant par l’Allemagne avec Sellimi, le Tunisien. Tour d’horizon des championnats européens.

A l’OM Ibrahima Bakayoko a encore une fois revêtu sa cape de vengeur masqué et marqué deux buts salvateurs pour les Phocéens. Des buts synonymes de Première Division l’année prochaine, un moindre mal pour cette équipe en plein doute depuis le début de la saison. L’international ivoirien n’en est pas à son premier coup d’éclat. Lors d’un autre match importantissime, le match OM-PSG, c’est encore lui qui avait inscrit l’unique but de la rencontre, permettant aux siens d’éprouver une euphorie à laquelle ils n’ont pas souvent goûté cette saison.

L’Eléphant ivoirien ouvre le score à la 35e minute, faisant littéralement exploser le stade vélodrome soulagé mais pas délivré. L’égalisation bastiaise, loin de faire sombrer les Marseillais, les dope – au sens figuré, précision utile pour nos amis transalpins – et leurs efforts sont couronnés de succès avec le deuxième but de Bakayoko à 15 minutes de la fin de la rencontre. Le sifflet final fait plus de bien aux supporters que le plus doux des mistrals. Le ciel du Stade Vélodrome se couvre de corolles éblouissants des feux d’artifices et les clameurs de la foule sont à la mesure de leur soulagement, c’est à dire immense. La Cannebière se prépare pour une nuit de folie

Les Allemand à l’heure africaine !

Dans la Bundesliga, le championnat allemand, le club de Fribourg dans la rencontre l’opposant à Bochum a dû son salut à deux joueurs africains. Tout d’abord, c’est le Ghanéen Tanko qui ouvre la marque à la 33e minute de jeu. L’autre joueur africain de Fribourg, le Tunisien Adel Selimi, suit son exemple au retour des vestiaires, à la 47e minute. Il remet le couvert dans les arrêts de jeu, mettant ainsi un terme aux velléités de Bochum, qu’avaient éveillé un penalty sifflé en sa faveur et transformé à la 54e minute de la rencontre.

Le Borussia Dortmund doit une grande partie de son succès sur le club de Unterhaching au Ghanéen Otto Addo qui marque les deux premiers buts de la rencontre dont le premier au tout début de match à la 4e minute. Ce premier but est suivi d’un deuxième à la 58e minute, qui scelle définitivement le sort de la rencontre. Les joueurs de Unterhaching tentent de revenir dans le match en inscrivant un but, 8 minutes plus tard, mais Ricken- et Reina se chargent de finir ce qu‘Addo avait si bien commencé. Le match se solde par un score de 4 à 1.

En Angleterre, ce week-end fut consacré à la finale de la Cup opposant Arsenal etLiverpool. Il n’y avait donc pas de rencontre de championnat. L’international Camerounais Lauren n’a pas pris part à la défaite de son équipe Arsenal, contrairement au Nigerian Kanu qui est rentré en cours de jeu à la 84e minute mais n’a pas pu renverser la vapeur et retirer les deux couteaux qu’Owen avait plantés dans le dos d’Arsenal. Ces deux buts marqués en fin de match permettent à Liverpool de conquérir la Cup et à Arsenal de pleurer sur une saison sans trophée.

Quant au Ghanéen Nyarko, le joueur d’Everton qui avait décidé de mettre fin à sa carrière -un peu précipitamment d’ailleurs- après avoir subi des insultes racistes, il a repris l’entraînement jeudi dernier, après deux semaines d’inactivité. Nyarko avait rendez-vous ce lundi avec son entraîneur Smith qui avoue compter beaucoup sur le Ghanéen dans son effectif.