Les Etats-Unis rempilent avec l’Afrique

Le gouvernement américain a décidé de prolonger pour 2002 les dispositions tarifaires préférentielles accordées à 35 pays de l’Afrique subsaharienne dans le cadre de l’African Growth and Opportunity Act signé en mai 2000.

Les relations entre les Etats Unis et l’Afrique sont au beau fixe. Le président Georges W Bush a accepté, le 31 décembre dernier, de reconduire la liste des 35 pays de l’Afrique subsaharienne bénéficiaires des avantages tarifaires octroyés par l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), signé en mai 2000.

 » Aucune nation actuelle n’est entrée dans la voie rapide du développement sans ouvrir son économie aux marchés mondiaux. L’AGOA est une base importante à partir de laquelle les Etats-Unis et l’Afrique peuvent exploiter la puissance des marchés pour améliorer la vie des citoyens « , déclarait Georges W Bush, le 29 novembre dernier à Washington lors du premier forum de coopération commerciale et économique du genre entre les différents protagonistes.

Pauvreté et protection des travailleurs

Une année après l’entrée en vigueur des applications de la loi américaine, les résultats affichés sont concluants. Les exportations africaines vers les Etats Unis, dopées par les exonérations et les privilèges douaniers, ont en effet progressé de 17% en 2001 par rapport à 2000. L’AGOA, en générant plus d’un milliard de dollars d’investissements dans les différents secteurs industriels des pays concernés, aura également été un important facteur de dynamisme économique sur le continent.

Si à sa signature, la loi mettait l’accent sur le développement commercial et économique pour la promotion de la démocratie, la bonne gouvernance et la lutte contre le sida, la présente reconduction prend pour objectifs principaux  » la réduction de la pauvreté et la protection des travailleurs en Afrique « . En assurant aux 35 pays choisis un meilleur accès au marché US, le gouvernement américain récompense et encourage ces nations du Sud à de nouveaux progrès vers une économie de marché et un libre échange qu’il estime salutaire pour tous.

Liste des pays bénéficiaires :

Afrique du Sud; Bénin; Botswana; Cameroun; Cap Vert; Djibouti; Erythrée; Ethiopie; Gabon; Ghana; Guinée; Guinée-Bissau; Kenya; Lesotho; Madagascar; Malawi; Mali; Maurice; Mauritanie; Mozambique; Namibie; Niger; Nigeria; Ouganda; République Centrafricaine; République du Congo; Rwanda; Sao Tome et Principe; Sénégal; Seychelles; Sierra Leone ; Swaziland; Tanzanie; Tchad et Zambie.