Les Etats-unis protègent leur approvisionnement en pétrole dans le Golfe de Guinée

Les Etats-unis ont expliqué que leur présence dans le Golfe de Guinée avait pour objectif de protéger contre les
criminels internationaux une région considérée comme une des plus riches sources d’hydrocarbures du monde.

« Nous entendons toutes sortes de versions sur notre présence dans le Golfe de Guinée, mais je veux préciser que nous sommes inquiets pour le Nigeria et nous voulons l’aider à protéger cette région des criminels marins », a déclaré le commandant en chef des Forces navales américaines en Europe et commandant en chef de la Force de
commandement alliée à Naples, en Italie, l’amiral Henry Ulrich.

« Dans toutes les régions du monde, les Etats-unis et les nations bien intentionnées souhaitent la sécurité des côtes des pays fournisseurs d’énergie, et c’est la raison pour laquelle nous sommes souvent là. Ainsi, le Nigeria n’a rien à craindre », a affirmé l’officier américain lors du Seapower Africa Symposium qui se tient à Abuja.

On a noté dans la presse locale des insinuations selon lesquelles les fréquentes patrouilles des forces américaines dans le Golfe de Guinée pourraient être une indication de l’ambition territoriale des Etats-unis d’attaquer le Nigeria.

L’officier de la Marine américaine a cependant souligné la nécessité de protéger cette zone des criminels internationaux comme les terroristes, les pirates de mer et les contrebandiers.

18% des importations américaines de pétrole

Le Golfe de Guinée au large des côtes ouest-africaines contient d’énormes gisements gazier et pétrolier estimés à plus de 10 milliards de barils.

L’intérêt des Etats-unis pour le Golfe de Guinée, qui est bordé par le Nigeria, l’Angola, le Tchad, la Guinée équatoriale, le Gabon et Sao Tome et Principe, ne cesse de croître avec l’augmentation des explorations pétrolières dans la région, particulièrement alors que la flotte navale ouest-africaine n’a pas la capacité de protéger les
plate-formes pétrolières de cette zone

Les statistiques indiquent qu’en 2004, toute l’Afrique produisait près de 9 millions de barils de pétrole par jour, avec approximativement 4,7 millions de ces barils provenant de l’Afrique de l’Ouest.

En outre, la production africaine représentait environ 11% de la production pétrolière mondiale, alors que le continent fournissait environ 18% des importations nettes américaines de pétrole. Le Nigeria et l’Angola faisaient partie des dix principaux fournisseurs de pétrole aux Etats-unis.

Au cours d’une visite effectuée récemment au Nigeria, l’amiral Ulrich a révélé que les Etats-unis prévoyaient de renforcer leur présence navale dans le Golfe de Guinée afin de garantir la sécurité maritime dans la région.