Les effets du changement climatique en Afrique : une situation alarmante


Lecture 3 min.
Ecologie (illustration)
Ecologie (illustration)

À l’aube de la COP 28, qui débute cette semaine à Dubaï, l’attention du monde se tourne vers les questions urgentes du changement climatique. Ce sommet international offre une plateforme cruciale pour discuter des défis spécifiques auxquels l’Afrique, en particulier, est confrontée en raison de la crise climatique.

L’Afrique, face au changement climatique mondial, est confrontée à des défis environnementaux sans précédent. Ce continent, caractérisé par sa diversité écologique et culturelle, subit de plein fouet les conséquences de ce phénomène global. Diverses études mettent en évidence l’impact particulièrement sévère du changement climatique sur l’Afrique, affectant la vie quotidienne, l’économie, et l’écologie.

Sécheresses accrues, inondations destructrices et cyclones ravageurs

En Afrique subsaharienne, les sécheresses, exacerbées par le changement climatique, réduisent les rendements agricoles et menacent la sécurité alimentaire. Des études de cas, comme celles menées en Éthiopie et au Soudan, révèlent une baisse dramatique des ressources en eau, entraînant famine et migrations forcées.

Chokwe-Mozambique
Chokwe-Mozambique

Les pluies torrentielles, de plus en plus fréquentes, provoquent des inondations et des glissements de terrain dévastateurs. Des systèmes d’alerte précoce, comme ceux mis en place au Mozambique, illustrent les efforts pour mitiger ces risques.

 

Le cyclones, avec leur lot de destructions, affectent gravement les infrastructures et les habitats. Les réponses aux cyclones Idai et Kenneth, qui ont frappé le Mozambique, en 2019, démontrent les défis de la reconstruction et de la nécessaire résilience.

Montée du niveau de la mer et impact sur la biodiversité

La montée du niveau de la mer menace les zones côtières, où l’érosion et l’inondation des terres agricoles et urbaines forcent les populations à se déplacer. Cette situation est particulièrement préoccupante pour des pays comme le Sénégal et l’Égypte.

Ras El Bar, Égypte, s’avançant dans la mer Méditerranée. (Image : Google Earth)
Ras El Bar, Égypte, s’avançant dans la mer Méditerranée. (Image : Google Earth)

Le changement climatique menace la biodiversité unique de l’Afrique, avec des espèces endémiques risquant l’extinction à cause des changements d’habitats et des conditions climatiques extrêmes.

Répercussions socio-économiques, stratégies d’adaptation et de résilience

Les effets du changement climatique aggravent la pauvreté et stimulent les migrations, créant des tensions sociales et économiques supplémentaires. Des initiatives comme la Grande Muraille Verte en Afrique sahélienne illustrent les efforts d’adaptation et de résilience, visant à combattre la désertification et à promouvoir la durabilité.

L’engagement international, par le biais de financements et de transferts technologiques, est crucial pour soutenir les efforts africains. Des programmes tels que l’Initiative Africaine d’Adaptation mettent en lumière l’importance de la coopération. Il faut rappeler que l’Afrique ne produit que 4% des gaz à effet de serre mondiaux. Mais est victime de près de 50% des causes du changement climatique.

Face à ces défis, l’action est impérative. Ainsi, la lutte contre le changement climatique en Afrique nécessite une collaboration internationale. En effet, il faut des innovations technologiques et un engagement fort de tous les acteurs concernés. Désormais, il est temps d’agir pour préserver ce continent riche et diversifié. Cela, pour le bien-être de ses habitants et pour l’avenir de notre planète. Le sommet de Dubaï, prévu du 30 novembre au 12 décembre, sera une opportunité pour élaborer un plan d’action visant à préserver le continent.

Lire aussi : Vers un avenir sans plastique : Sommet mondial à Nairobi

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter