Les Congolais et les Angolais en tête des demandeurs d’asile au Portugal

Eurostat vient de publier les grands chiffres des demandeurs d’asile en Europe. Les Nigérians représentent la partie la plus importante des demandeurs africains, principalement à destination de l’Italie.

Selon les données publiées par Eurostat mardi 20 mars, les trois principales origines des demandeurs d’asile au Portugal étaient la République démocratique du Congo (160 cas, 16% du total), l’Ukraine (125 cas , 12,3%) et en Angola (120 cas, 11,8%).

Les pays où la plupart des Angolais ont demandé l’asile l’année dernière étaient la France (865 demandes, soit 56% du total) et l’Allemagne (240, 16%).

Au niveau européen, l’office des statistiques a enregistré au total près de 650 000 demandes d’asile en 2017, soit un peu plus de la moitié des 1,207 million comptabilisées l’année précédente. L’Allemagne est toujours le pays accueillant le plus de réfugiés, avec 31% des demandes d’asile suivie par l’Italie (20% dont près de 25 000 personnes venant du Nigeria et la France (14%).

En 2017, il y a eu 1 015 nouvelles demandes d’asile au Portugal, contre 710 l’année précédente, mais ce chiffre reste particulièrement faible comparé aux autres pays européens puisqu’il représente seulement 0,2% des demandes formulées au cours de cette période dans les 28 États membres de l’Union européenne.

Selon la même source, pour la cinquième année consécutive, les citoyens syriens étaient les plus en besoin d’asile dans l’Union européenne. Près de la moitié des 102 400 demandes syriennes ont été faites pour s’installer dans la plus grande économie européenne, avec une citoyenneté répandue dans 14 États membres. L’Irak et l’Afghanistan complètent le podium des origines des nouveaux asiles.

Au niveau des pays africains, les nigérians son 2 4950 a avoir demandé asile en Italie alors que les Érythréens vont majoritairement en Suisse, les Marocains au Danemark et les Algériens sont la deuxième nationalité des demandeurs d’asile en Slovénie.